Nets

La frustration monte chez les Nets concernant Ben Simmons : entre pépins physiques et manque d’impact, Brooklyn s’impatiente

Ben Simmons 10 avril 2022 pré-saison NBA

Ben Simmons n’est que l’ombre du joueur qu’il était à Philly. Et à force ça agace à Brooklyn.

Source image : YouTube

Arrivé en cours de saison dernière chez les Nets en échange de James Harden, Ben Simmons n’a toujours pas retrouvé le niveau qui était le sien à Philadelphie. Loin de là même. L’ancien Sixer alterne entre pépins physiques et performances sans saveur, de quoi frustrer les différents membres de la franchise de Brooklyn.

Vous faites partie des anciens si vous avez connu le Ben Simmons calibre All-NBA Player.

Vous savez, ce joueur dynamique de 2m08 qui était considéré comme l’un des meilleurs défenseurs de la Grande Ligue, et qui brillait par sa polyvalence, sa vision de jeu et ses qualités athlétiques jusqu’à enchaîner trois sélections consécutives pour le match des étoiles entre 2019 et 2021.

Depuis, beaucoup de choses ont changé (malheureusement pas son shoot). Son maillot déjà, Simmons étant passé de Philadelphie à Brooklyn lors de la trade deadline de février dernier après plusieurs mois de conflit avec les Sixers. Mais surtout, le Boomer n’a plus du tout le même impact sur un terrain de basket. Après avoir connu une saison blanche l’an passé à cause – entre autres – d’un pépin au dos, Ben a raté cinq des quinze premiers matchs de Brooklyn cette saison avec un bobo au genou, et sort du banc depuis une semaine avec une restriction de minutes à côté de son nom. Ses stats globales depuis la reprise le 18 octobre ? 5,8 points, 6,1 rebonds, 5,6 passes à 48% au tir. Une production largement inférieure à celle de ses années Philly (16 points – 8 rebonds – 8 passes avec une défense en mode DPOY), symbolique de ce cruel manque d’impact.

Et ça, forcément, ça agace dans les couloirs du Barclays Center, surtout pour une équipe comme les Nets qui veut jouer les premiers rôles mais qui affiche aujourd’hui un bilan négatif (6 victoires – 9 défaites) au milieu d’une énième polémique Kyrie Irving.

Si l’on en croit Sam Amick et Shams Charania de The Athletic, la frustration est effectivement en train de monter du côté de Brooklyn, autant chez les coachs que chez les joueurs, et probablement aussi chez le manager Sean Marks et le proprio Joe Tsai. Certains remettraient même en question “sa passion pour le jeu” pour reprendre les mots de nos deux insiders. Un point qui avait déjà été discuté lorsque Simmons s’était mis en grève pour forcer son transfert des Sixers, juste après l’élimination en Playoffs face aux Hawks et les propos de son coach Doc Rivers. Voilà ce que Ben répond face à tout ça.

“Forcément, vous n’êtes pas content quand quelqu’un est absent. Mais je dois faire face à ce problème au genou depuis le début de la saison. Mon genou a enflé. J’ai dû faire des injections. Cela ne sort pas de nulle part vous comprenez ? C’est un vrai truc.

Je comprends le scepticisme, mais je suis un compétiteur. Je veux jouer et gagner. Je vais faire ce que je peux pour être sur le terrain.”

Ben Simmons veut faire le maximum en matière de traitement pour être dans la meilleure forme possible, mais pour retrouver son top niveau on a l’impression que ça dépasse l’aspect physique. Sans vouloir faire de la psychologie de comptoir comme Charles Barkley, qui a récemment déclaré que Simmons devait selon lui “voir un psy du sport pour se libérer”, il semble assez évident que Ben joue aujourd’hui avec le frein à main. Offensivement, il ne pense même pas à scorer, peut-être parce qu’il veut absolument éviter d’aller sur la ligne des lancers-francs. Sur attaque placée, si ses capacités de playmaker peuvent servir, Simmons ne peut même pas les maximiser étant donné qu’il ne représente aucune menace au scoring pour les défenses. Et de l’autre côté du terrain, il s’est plus illustré par ses innombrables fautes (7 matchs sur 10 avec minimum 4 fautes) que par son impact défensif.

Pour toutes ces raisons, le cas de Ben Simmons est source de frustration. Celui que beaucoup imaginaient dans un rôle à la Draymond Green aux côtés de Kevin Durant, Kyrie Irving et des différents snipers composant l’effectif des Nets (Seth Curry, Joe Harris…) n’est que l’ombre de lui-même. Néanmoins, ce n’est pas pour autant que la franchise de Brooklyn ne croit pas en sa potentielle rédemption. Car même si on a pu entendre deux-trois rumeurs récemment concernant le fait que les Nets seraient ouverts à l’idée de trader Simmons, ses coéquipiers et des dirigeants de BK seraient – d’après The Athletic – en contact régulier avec l’Australien pour tenter de le mettre le plus à l’aise possible. Lors du player-only meeting fin octobre après la défaite désastreuse contre les Pacers, Markieff Morris aurait notamment élevé la voix pour insister sur l’importance de Simmons dans l’effectif, et aussi pour le booster après un début de saison pas à la hauteur des ambitions.

Pour le moment, la mayonnaise n’a toujours pas pris pour les différentes raisons évoquées juste au-dessus. Est-ce qu’elle prendra un jour ? Est-ce que Simmons peut redevenir le joueur qu’il était à Philly et ainsi permettre aux Nets de décoller ? Le nouveau head coach Jacque Vaughn, qui a remplacé Steve Nash après le licenciement de ce dernier, tente en tout cas de trouver les bonnes combinaisons pour aider Ben dans un rôle de “one-slash-five” qui sort du banc.

Mais au final, peu importe le rôle, peu importe les combinaisons, tout part de l’Australien. Physiquement comme mentalement, il doit prouver qu’il peut rebondir.

Et si possible ASAP.

__

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top