Bucks

Pat Connaughton a le mollet qui siffle : pas de NBA avant trois semaines pour Pat la menace, un soldat en moins pour les Bucks

Pat Connaughton 17 octobre 2022

Alors Pat, bien fade ce début de saison non ?

Source : YouTube

Comme nous tous, Pat Connaughton va donc regarder la NBA… à la télé pour les trois prochaines semaines. L’arrière souffre d’une élongation au mollet droit et ne devrait pas commencer la saison avant début novembre. Une mauvaise nouvelle pour les Bucks, même si la Terre ne va clairement pas s’arrêter de tourner sans lui, désolé Patoche. 

Alors qu’il ne reste plus que quelques heures avant la rentrée des classes officielle, certains commencent déjà à toquer à la porte du dispensaire, armés de leurs certificats médicaux. Pat Connaughton fait partie de la file puisque l’arrière des Bucks qui n’a joué que deux matchs de pré-saison souffre d’une élongation du mollet droit et va passer du banc de Milwaukee à celui de l’infirmerie. Fans des Bucks ne vous inquiétez pas, l’arrière de 29 ans ne s’ennuiera pas puisqu’il devrait retrouver à l’infirmerie Joe Ingles, Wesley Matthews et Khris Middleton. Cette fameuse pointe au mollet que tous les sportifs du dimanche connaissent va éloigner Pat Connaughton des terrains NBA pendant au moins trois semaines, comme l’a annoncé Shams Charania.

Durant cette période, le banc des Bucks va donc composer sans l’un de ses leaders. Lors de la saison dernière, Pat la menace tournait à 9,9 pions, 4,2 rebonds et 1,3 assist de moyenne en 26 minutes de jeu, des stats plus que correctes que le board du Wisconsin a récompensé par une prolongation de 3 ans pour 28,5 millions de patates. De l’expérience, une énorme dose de hustle et du shoot à trois unités (39,5% de moyenne en 2021-22), voilà donc de quoi vont devoir se passer Giannis Antetokounmpo et les siens pour le début de saison. Mike Budenholzer va devoir repenser sa rotation sur le poste 2 pour attaquer l’exercice 2022-23 et George Hill, Jordan Nwora ou encore le rookie MarJon Beauchamp risquent d’assurer l’intérim durant l’indisponibilité de l’ancien joueur des Blazers. Qui dit début de saison dit bien souvent approximation et même si c’est une mauvaise nouvelle pour les Bucks, le ciel ne tombe pas non plus sur la franchise du Wisconsin qui devrait toutefois sans sortir sans son role player préféré.

Un mollet capricieux et trois semaines d’arrêt maladie pour Pat Connaughton ? La seconde unit de Milwaukee va devoir se passer de l’un de ses leaders du banc jusqu’en novembre. Une mauvaise nouvelle qui pourrait donner l’opportunité à d’autres de briller, car… les absents ont toujours tort non ? 

Source texte : Shams Charania.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top