Bulls

Goran Dragic raconte l’énorme poster qu’il s’est pris par Derrick Rose en 2010 : « C’est mon pire cauchemar ! »

« WHAT ARE YOU DOING DRAGIC ?! »

Source image : YouTube

Arrivé à Chicago durant l’intersaison, Goran Dragic a participé hier à son premier Media Day sous le maillot des Bulls. Et très vite, un journaliste de la Windy City lui a rappelé qu’il s’est méchamment fait dunker dessus par Derrick Rose il y a une dizaine d’années. Un souvenir qui reste gravé dans la mémoire du Dragon, mais qu’il prend aujourd’hui avec le sourire. 

Nous sommes le 22 janvier 2010, à Phoenix dans l’Arizona. À l’époque, Goran Dragic évolue aux Suns dans l’ombre de Steve Nash et dispute alors sa deuxième saison NBA. En face, un autre joueur est dans sa campagne sophomore et pas n’importe qui : le prodige des Bulls Derrick Rose, Rookie de l’Année 2009 qui est sur le point de décrocher sa première participation au All-Star Game. Et ce soir-là, la route du Dragon va croiser celle du phénomène de Chicago, pour le plus grand malheur du Slovène. Au milieu du quatrième quart-temps et alors que le score est de 97-91 pour les Taureaux, Tyrus Thomas récupère un ballon relâché par Jason Richardson et lance la contre-attaque. Sur sa droite, il voit un D-Rose lancé à pleine vitesse et lui donne évidemment la gonfle. Goran est alors le dernier obstacle qui reste entre Derrick et le panier. La suite ? Elle est interdite aux moins de 18 ans.

« Mais qu’est-ce que tu fais Dragic ?!? Tu n’as pas eu le mémo ? Derrick Rose peut s’envoler ! » Les commentaires de Stacey King résonnent encore dans notre tête. Et Goran Dragic a aujourd’hui encore la trace de Derrick sur le front.

Hier lors du Media Day des Bulls, le meneur slovène de 36 ans n’a évidemment pas pu éviter le sujet. Mais douze ans après, il le prend avec un grand sourire et en plus il n’a pas hésité à livrer quelques détails supplémentaires sur ce tomar qui reste comme l’un des plus gros highlights de la carrière de D-Rose.

« C’est mon pire cauchemar ! Et ce qui est fun dans tout ça c’est que c’est la seule fois où je me suis fait dunker dessus dans toute ma carrière NBA. J’en avais même parlé à Derrick quand on était ensemble à Zagreb pour une campagne Adidas, je lui avais dit, ‘il fallait vraiment que tu me fasses ça ?!’. J’étais jeune, j’étais dans ma deuxième année, je jouais un peu plus que lors de mon année rookie, alors je devais réaliser cette action. Bien sûr en regardant en arrière, je n’aurais jamais dû mais c’est comme ça. Au moins je passe tout le temps à la TV. »

S’il veut changer sa réputation de « victime préférée de Derrick Rose » dans la Windy City, Goran Dragic va devoir apporter aux Bulls ce qu’il recherche cette année : un meneur vétéran de qualité capable d’apporter un coup de boost à la second unit. Après la saison chaotique qu’il a vécue du côté de Brooklyn l’an passé, le Dragon veut prouver qu’il peut encore cracher du feu. Et donc faire oublier ce poster. Bon courage hein.

Source texte : Media Day Bulls

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top