Equipe de France

L’Équipe de France féminine a fait le taf contre le Mali : 74-59, le contenu ne fut pas parfait mais l’objectif de victoire est rempli

Migna Touré 25 septembre 2022

Job is done, rendez-vous demain face au Japon.

Source image : FIBA

Mission accomplie, et c’est tout ce qu’on va retenir. Enfin presque, car si dans la globalité de ce troisième match de la Coupe du Monde des Bleues tout ne fut pas parfait, au final les filles de Jean-Aimé Toupane auront su mettre le coup de collier nécessaire pour se tirer du piège malien. Next step ? Le Japon demain matin à 8h, et ce sera une autre paire de manches.

On avait dit aux Françaises que le Mali en avait pris 60 contre l’Australie, elle-même défaites par les Bleues en ouverture, mais on n’avait pas dit aux Françaises que Sika Koné avait apparemment décidé de sortir le match de sa vie ce matin. La gamine (20 ans) de Gran Canaria a ainsi cueilli à froid les intérieures de l’EDF et emmené toutes ses pineco avec elle, le premier quart-temps étant du coup un festival malien. Au rebond notamment, avec sept rebonds offensifs récupérés sur le truffe de nos grandes, ce qui se traduisait alors au score par un écart dangereux en faveur des outsiders de ce match censé être, on le rappelle, très déséquilibré. 21-17 Mali, côté Blue Girls Alexia Chartereau détruit de la ficelle et c’est tant mieux, alors qu’Ana Tadic profite de ce dimanche pour gratter quelques minutes et les transformer en mixtape de footwork. Fort heureusement le deuxième quart est celui du réveil des Françaises, un quart-temps qui sera remporté 25-11 grâce à une défense resserrée et une attaque chirurgicale qui fait croquer tout le monde.

On se dit alors que nos Bleues vont dérouler ça avec le sourire, Lisa Berkani se prend pour Damian Lillard et Gaby Williams actionne la machine, mais en face la voix du coach du Mali nous fait penser à Juan Joya Borja alias El Risitas, mais en face, surtout, ça ne lâche pas le steak et notamment cette fameuse Koné que l’on Koné désormais, Koné qui terminera son match avec une fiche à 18 points et 18 rebonds, alors comme ça Dwight Howard joue avec le Mali. Un rapproché ou deux aux alentours des dix points mais les filles de JAT ne trembleront pas vraiment en deuxième mi-temps, et le staff profitera d’ailleurs pour pianoter un peu plus qu’à l’accoutumée sur les rotations. Ana Tadic donc (8 points à 4/6 en 14 minutes), Migna Touré et ses 10 pions en 14 minutes dont une PLANCHA incroyable au troisième quart, et même un peu de ballons offerts à Marie-Eve Paget au relai de Fauthoux et Berkani à la mène.

Au final la victoire est là, sans vraiment trembler malgré une entame un peu endormie, et le terrain est donc préparé pour le double-choc de demain (face au Japon) et mardi (contre la Serbie). Oui nos filles vont jouer trois matchs en trois jours, ce ne sont pas les seules, et les calculs sont  assez simples en vue d’une qualification pour les quarts de finale : deux défaites et il faudra sortir la calculette, une victoire et on sort les coupettes. Alors rendez-vous dès demain pour l’acte IV de cette phase de poules, pour une revanche franco-japonaise des derniers Jeux Olympiques.

stats Mali 25 septembre 2022 stats France 25 septembre 2022

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top