Sixers

Montrezl Harrell débarque aux Sixers pour deux ans : Joel Embiid a trouvé son back-up, oh la belle petite signature de septembre

Montrezl Harrell 29 octobre 2021

“Mec, ça te dit de jouer 11 minutes par match en back-up de Joel ?”

Source image : NBA League Pass

Son avenir était suspendu à une décision de justice récente concernant des accusations de trafic de drogue… finalement réduites à de la simple possession de drogue (pas là pour juger nous-même ce qu’on peut faire avec 1,4 kilo de beuh), et désormais délesté de pas mal d’ennuis Montrezl Harrell va donc pouvoir rejouer au basket, et il le fera la saison prochaine avec les Sixers. Deux ans de contrat, la deuxième en option, ça va mettre de la bonne grosse taloche dans les raquettes de Philly !

On l’avait presque oublié celui-là, maius il était bel et bien l’un des plus gros free agents disponibles sur le marché. Après une saison avec les Lakers et une autre partagée entre Washington et Charlotte, l’ancien intérieur des Clippers et des Rockets (ça en fait des villes visitées) s’est donc engagé pour deux ans et 5,2 millions de dollars avec les Sixers, histoire d’aller faire souffler Joel Embiid de temps en temps tout en se gavant de buckets sur des temps réduits. Meilleur sixième homme de la Ligue en 2020 pour sa dernière année avec les Clippers, Montrezl Harrell amènera sa hargne et son intensité permanente, sa folie aussi, un petit peu, mais il n’amènera pas forcément sa défense ni la garantie d’une sérénité à toute épreuve en postseason, lui qui a souvent été taxé à raison de déception lorsque le printemps et les Playoffs déboulent.


Mais qu’on se le dise, l’acquisition de Montrezl Harrell à moindre prix (pas encore communiqué mais on l’imagine au vu de la trajectoire du bonhomme et du timing de la signature) reste un très gros coup de la part de Daryl Morey et Doc Rivers, le premier l’ayant côtoyé à Houston au début de sa carrière et le deuxième ayant contribué à faire de lui le meilleur remplaçant de la Ligue en le faisant sortir de son banc il y a deux ans. Avec Joel Embiid, Montrezl Harrell, P.J. Tucker, Paul Reed, la raquette pennsylvanienne a désormais fort belle allure et dans la mesure où cette densité ne ralentira pas les progrès attendus de Paulo partons donc sur une belle signature, pour une équipe qui a donc jonglé les derniers mois entre Dwight Howard, Andre Drummond et DeAndre Jordan au poste 5, pas le même tiroir ces trois-là mais pas gages de sécurité non plus balle en main et/ou quand il s’agit de shooter.

Aperçu à de nombreuses reprises cet été sur les parquets ou pas loin à l’occasion de différentes ligues d’été, Montrezl Harrell avait été arrêté en mai dernier en possession de plus d’un kilo de marijuana et risquait à ce titre une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison, mais son casier vierge est passé par là (on n’en sait rien) et la justice l’a finalement plus ou moins laissé tranquille, le libérant de ce fait du poids de l’incertitude quant à son avenir sportif.

Belle pioche pour les Sixers, on parle d’un mec en 12/7 matin, midi et soir sans problème, et Philly continue donc de s’armer pour passer un cap en Playoffs. Qui a dit qu’il n’y avait pas d’affaires à faire en septembre ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top