Nets

Kyrie Irving raconte la difficulté de succéder à LeBron James chez les Cavs : “Émotionnellement, je faisais face à des choses dont je n’avais aucune idée”

Kyrie Irving 3 septembre 2022

Kyrie Irving raconte ses débuts aux Cavs et la difficulté de succéder à LeBron James

Source image : YouTube / The Shop - Uninterrupted

Choisi en 1ère position à la Draft 2011, un an après le départ ultramédiatisé de LeBron James vers Miami, Kyrie Irving était censé reprendre les rênes chez les Cavs et faire oublier (un peu) l’ancienne idole locale. Prendre la succession du King, une mission qui n’a pas été facile pour Uncle Drew. 

Intersaison oblige, les joueurs NBA passent le temps comme ils peuvent. Les uns enchaînent les workouts pour se préparer pour la prochaine saison, d’autres participent à des ligues d’été pour se tenir en forme, sans oublier ceux qui sont sur les terrains de l’EuroBasket. L’été, c’est aussi le moment idéal pour voir quelques déclas sortir. Il y a le traditionnel “on fera les Playoffs cette année” ou encore “je vise le All-Star Game en 2023”, des classiques. Il y a aussi d’autres histoires un peu plus savoureuses, des anecdotes sur des moments passés. Au programme aujourd’hui, un Kyrie Irving qui se confie sur son début de carrière à Cleveland. Choisi en tant que first pick à la Draft un an après le départ de LeBron James pour Miami, le meneur était censé devenir le nouveau chouchou local. Pas une mince affaire quand on sait qui il devait remplacer dans le cœur des fans. Invité dans le dernier épisode de The Shop (vidéo à retrouver en fin d’article) pour le média Uninterrupted, Uncle Drew s’est ouvert sur la manière dont il a perçu les choses au moment de son arrivée dans l’Ohio.

“Jouer avec Bron comme jouer avec Kevin Durant, ce sont deux des meilleurs joueurs de l’histoire. Mais dans notre culture, ce sont deux véritables icônes, et j’ai dû marcher dans les pas de LeBron, ce qui était très inconfortable pour moi parce qu’à ce moment-là de ma vie, je ne savais pas où je voulais aller.

J’ai regardé The Decision. Un an plus tard, j’ai été drafté dans ce train émotionnel de Cleveland du fils prodige, l’élu est parti, et nous avons là ce gamin de 19 ans. Émotionnellement, je faisais face à des choses dont je n’avais aucune idée et elles n’avaient rien à voir avec moi. Absolument rien. Alors quand j’ai pris cette pression comme la mienne, j’ai commencé à me dire : “Je dois ramener Cleveland à la terre promise.”

Devoir gérer la succession d’une légende comme LeBron James c’est un immense morceau et une pression énorme à supporter. Pour n’importe quel All-Star confirmé de la Ligue, ça serait déjà très compliqué mais alors aller demander à un rookie (certes un first pick mais quand même) d’aller faire oublier le Chosen One à Cleveland. Bon courage ! Non content d’être l’enfant du pays et le visage de la Ligue pour le présent et le futur, James est aussi le double MVP en titre au moment de son départ en Floride. Paye ta pression pour celui qui doit prendre le relai… Heureusement pour Kyrie, il n’aura à attendre que trois saisons pour voir revenir le célèbre numéro 23 dans l’Ohio, lui retirant ainsi une bonne grosse dose de pression sur les épaules. Ironie de la situation, Irving demandera quelques années plus tard son trade pour sortir de l’ombre de James et reprendre les rênes d’une équipe en tant que numéro un. Un choix pas forcément gagnant vu son parcours sur les cinq dernières années. Alors qu’une réunion avec le King a un temps été envisagé cet été, Irving est finalement resté à Brooklyn aux côtés de Kevin Durant. Une dernière année au Barclays Center avant d’aller retrouver son pote Bron à L.A. ? Après tout, Uncle Drew est free agent à l’été 2023…

Prendre la suite de LeBron James n’est jamais une tâche aisée et encore moins pour un rookie fraîchement drafté. C’est pas Kyrie Irving qui ira dire le contraire… 

Source texte : The Shop / Uninterrupted

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top