Bucks

Giannis Antetokounmpo trop esseulé ? Jrue Holiday en vacances, le Freak n’a pas eu assez de soutien dans le Game 4

Giannis Antetokounmpo Bucks 2 10 mai 2022

Giannis Antetokounmpo a tout donné mais il aurait bien eu besoin d’aide.

Source image : NBA League Pass

Dominant mais vaincu cette nuit face aux Celtics, Giannis Antetokounmpo risque de regretter le scénario de ce Game 4. Enfin, il risque surtout de regretter le manque de soutien de la part de ses coéquipiers…

34 points, 18 rebonds, 5 passes, à 14/32 au tir. On peut dire que tout n’a pas été parfait dans la soirée de Giannis Antetokounmpo (notamment son adresse sur la ligne) mais il faut appeler un chat un chat : le mec est un monstre. Bien pris par la défense des Celtics en début de match et en difficulté à la pause, le double MVP va revenir avec le bulldozer au retour des vestiaires, aplatissant tout sur son passage et inscrivant 13 points sur la seule période. Dans la lignée de sa star, Milwaukee va prendre le contrôle de la rencontre mais c’est sans compter sur la remontada des Celtics. Avec Al Horford en feu et Jayson Tatum qui s’apprête à le rejoindre, Boston se trouve un duo parfait pour retourner les daims. En face ? Giannis fait bien tout ce qu’il peut mais il est tellement seul… On pourra mentionner les dix points de Brook Lopez dans le money time mais derrière… gros soupir. Khris Middleton blessé et toujours incertain pour la fin de la série, on attendait surtout Jrue Holiday au level All-Star. Pas de bol, le meneur semblait plus branché Club Med que ballon orange cette nuit (16 points, 9 passes, 7 rebonds mais 5/22 au tir et un +/- de -23…). Dans ces conditions, impossible d’endiguer la montée en puissance des Celtes et Milwaukee va sans doute regretter longtemps ce match.

Boston n’est pas dans un grand soir, les Jay Brothers sont en difficulté sur les 3/4 du match, t’as seulement Al Horford qui hausse le ton en face et t’as surtout une balle de 3-1 à domicile à valider. S’il y a un moment pour faire mal à l’adversaire et prendre un vrai lead psychologique, c’était maintenant. Là, c’est clairement Boston qui reprend le momentum avec une remontada à l’extérieur et l’avantage du terrain qui revient en faveur des lèprechauns. Il faut maintenant aller remporter (au moins) un match au TD Garden et il va falloir donner du renfort au Freak. Les mains sur les genoux en fin de match, on l’a senti bien épuisé, probablement à cause du fait qu’il a dû se démultiplier des deux côtés du terrain pour maintenir les siens en vie dans le money time. Un Grec qui n’a plus d’essence dans le moteur, c’est pas le bon plan pour espérer franchir ce second tour. Vite du soutien, vite des renforts car cette bataille ne se remportera pas à un contre douze.

Giannis Antetokounmpo a bien mérité la douche après le match contre Boston mais il aurait sans doute aimé partager un peu plus le boulot. Jrue Holiday, Brook Lopez, Bobby Portis, vous pouvez vous sentir visés. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top