Grizzlies

Ja Morant a démoli les Warriors : 47 points, 8 rebonds et 8 assists dans le Game 2, et vous, que faisiez-vous à 22 ans ?

Ja Morant

C’est dingue de n’en avoir autant rien à carrer.

Source image : NBA League Pass

Si l’on attendait d’avoir les mots pour écrire ce papier, il sortirait avec trois mois de retard. Asseyons-nous. Ce mardi, Ja Morant a claqué 47 points en plein Game 2 des demi-finales de conférence. D’ailleurs, « En plein » n’est probablement pas le terme adéquat tant sa fin de match est à placer au-dessus de tout le reste. Débrief.

Que faisiez-vous à 22 ans ? Ici, ça retournait ses caleçons pour passer un 1 mois de vacances avec 15 jours de linge. Et puis t’as Ja Morant, qui envoie 47 points à 15/31 au tir dont 5/12 à 3-points, 8 rebonds, 8 assists et 3 interceptions dans un Game 2 face aux Warriors de Stephen Curry. Pour la stat qui enivrera votre matinée, sachez que dans cette victoire 106-101, le jeune All-Star a inscrit les quinze derniers points de Memphis. C’est dingue.

Souvenez-vous du 27 mai 2021. Opposé au Jazz pour le premier tour des Playoffs, Ja Morant avait planté 47 points. Un peu moins d’un an après donc, il égale son record. Mais ce n’est pas vraiment comparable. Cette performance était à l’époque, dans un contexte bien moins favorable pour Memphis. Ils ont certes perdu l’avantage du terrain dimanche dernier, mais les Grizzlies reviennent à ex aequo dans la série et voyageront en Californie, sûrs de leurs chances. Peut-être qu’ils vont perdre les trois prochains matchs et se vautrer 4-1 hein, bénéfice du doute, mais ces nouveaux 47 points sont loin de brasser du vent. « Ces nouveaux 47 points », quelle expression de riche quand même. Et pour le record qui n’est pas anecdotique, Ja Morant devient l’un des trois seuls joueurs de moins de 23 ans dans l’histoire à compter deux matchs de Playoffs à 45 points. Les autres ? Kobe Bryant et LeBron James, des petits jeunes qui ont fait leur bout de chemin.

On peut tenir tous les propos du monde sur Jordan Poole – qu’il est en nette progression et qu’à 22 ans lui aussi, son avenir est brillant – en attendant ce n’est pas la cheville de Ja Morant qui a tapé une rotation anormalement impressionnante. C’est là tout l’amour que l’on porte au jeu de Ja. Dans le dernier quart-temps de la rencontre, son audace et son je-m’en-foutisme devant la pression d’un Game 2 l’on conduit à claquer 18 points à 6/11 au tir. Sachant qu’il a balancé 23 points en première période, on en déduit facilement qu’il s’est reposé sur ses lauriers dans le troisième quart-temps (6 points). C’est dommage qu’il ne passe pas la barre des 50 pièces, mais d’un autre côté, ça lui laisse la possibilité d’attaquer crescendo les prochains matchs. Croit-on à ce que l’on dit ? Pas vraiment. Sa performance est stratosphérique hein, mais il serait très étonnant qu’après ce petit show, Steve Kerr ne missionne pas sa défense d’une manière un peu plus prononcée sur Ja Morant. Certains diront qu’il n’a plus Gary Payton II (fracture du coude) pour assurer cette tâche, mais si l’on tourne le problème dans l’autre sens, il n’aura probablement pas Dillon Brooks à défendre. M’enfin, avec ce genre de bonhomme qu’est Ja Morant, l’art de la prédiction devient un jeu bien compliqué.

« On va se marrer » à Stephen Curry, c’est osé et c’est surtout signé Ja Morant. Bien qu’il soit incorrigible, attention toutefois à ne pas se faire corriger au prochain match.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top