Hawks

Les Hawks sont en vacances : les Faucons n’ont pas volé bien haut durant ces Playoffs, y’a du boulot pour Travis Schlenk

Nate McMillan Hawks 27 avril 2022

Les Hawks de Nate McMillan n’ont pas brillé, loin de là.

Source image : NBA League Pass

Éliminés par le Heat cette nuit, les Hawks sont donc en vacances. La saison régulière avait été très décevante, les Playoffs n’ont pas franchement permis de rassurer, bref il y a du boulot en Géorgie. 

Dur de vraiment savoir à quoi s’attendre en voyant cette équipe d’Atlanta débouler en Playoffs. Obligés de passer par deux matchs de barrage pour valider la place en postseason, Trae Young et sa bande rêvaient sans doute d’un nouveau fabuleux run pour ces joutes printanières. Arrivés en Finale de Conférence Est l’an passé, les Faucons n’ont pas volé aussi haut en 2022. Entre les blessures des uns (Capela, Bogdanovic) et les difficultés des autres (Trae Young, John Collins), comment espérer réunir les ingrédients qui avaient fonctionné il y a un an ? Plus encore qu’une histoire de forme, Atlanta n’avait rien de magique cette année. La défense est catastrophique et l’attaque, pourtant une valeur sûre, a été parfaitement domptée par la défense de fer du Heat. Dans ces conditions, impossible de croire à une qualification et on a bien vu le gap qui existait entre les deux équipes. Le symbole le plus criant reste cette stat terrible : Trae Young qui compte plus de turnovers que de paniers inscrits sur la série. Est-ce qu’on se rend compte à quel point c’est dingue ? Maintenant que la défaite est passée, il va falloir la digérer et passer à la suite car le chantier estival s’annonce important.

Du mouvement, bien sûr qu’il va y en avoir ! Travis Schlenk avait misé sur la continuité l’été dernier et il croyait fort en ce groupe après la grosse perf’ de la dernière campagne de Playoffs. Il tombe sûrement de haut en ce moment. Non seulement ses Hawks ont régressé mais ils semblent avoir atteint un plafond de verre. Le GM avait poussé plusieurs coups de gueule pendant l’année sur le niveau de ses ouailles et on peut s’attendre à ce que certains voient la porte de sortie à l’intersaison. Les lieutenants de Trae Young (Collins, Bogdanovic) pourraient notamment servir de monnaie d’échange pour faire venir une pointure cet été et soulager un peu Ice Trae en attaque. Il manque une option A’ lorsque le dégarni est dans le dur comme face au Heat et aucun de ses camarades n’a les épaules pour prendre la relève de manière répétée, même si De’Andre Hunter a fait un match de mammouth cette nuit. La porte, Nate McMillan doit aussi faire attention à ne pas la prendre car le coach a lui aussi montré ses limites. L’exemple le plus criant reste cette double dernière possession pour égaliser face au Heat lors du Game 5. Ok la défense joue bien le jeu mais ça ne ressemble à rien, on ne peut même pas appeler ça un système. Sur le banc comme sur le terrain, on risque bien de voir du changement en Géorgie.

Les Hawks ont été sortis des Playoffs bien rapidement et ça correspond à-peu-près à leur niveau de cette saison. Le groupe devait confirmer ses belles promesses de l’an passé mais Atlanta se réveille ce matin avec un sacré mal de crâne. Voilà une élimination qui risque de laisser des traces. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top