Wizards

Wizards, les enjeux de la fin de saison régulière : trois questions qui vont rythmer le sprint final à Washington

Kyle Kuzma 25 février 2022

Les Wizards peuvent-ils devenir n’importe qui en faisant n’importe quoi ? Kristaps Porzingis est-il un All-Star ? Kyle Kuzma est-il un first ballot ?

Source image : YouTube

Une quarantaine de jours, voilà ce qui nous sépare aujourd’hui de la fin de la saison régulière 2021-22. A un mois et demi des Playoffs – ou de la Lottery – chaque franchise a fourbi ses armes lors de la trade deadline du 10 février dernier, puis elle a profité dernièrement d’une semaine de All-Star Break pour se poser les quelques questions essentielles à une fin de régulière dans les clous. Les objectifs ne sont pas les mêmes partout, évidemment, mais on s’est nous aussi posé rapidement sur les thématiques principales des six semaines qui nous attendent, en sélectionnant pour chaque franchise trois petites questions, trois idées à développer. Choix non-exhaustif évidemment car sinon ça n’en finit plus, et on part sans plus attendre sur la fin de saison des… Wizards.

Les Wizards peuvent-ils devenir n’importe qui en faisant n’importe quoi ?

Le genre de question qui colle tellement à la peau de ces Wizards. Début de saison incroyable, avec des mecs que personne n’avait vu venir, espèce de gang de mecs dont personne ne voulait et/ou en qui personne ne croyait. Des barlous, des mecs marrants, sur le retour voir sur le départ, mais bizarrement et à part un gros fail avec Spencer Dinwiddie… ça gagne, ça gagne et ça regagne, avec notamment un Kyle Kuzma qui botte le cul de Bradley Beal et qui lui pique sa place de franchise player en enchainant les soirées de folie. A partir de là… on aurait du se dire que quelque chose clochait. Car deux mois plus tard une partie de ceux qui avaient étonné en préambule sont repartis dans d’autres contrées (Montrezl Harrell notamment), et aujourd’hui le lead des Sorciers est donc potentiellement tenu par Kuzma, encore lui, Kristaps Porzingis (voir plus bas), des relents de Rui Hachimura qui revient doucement mais sûrement, le sérieux de Deni Avdija et l’envergure de Daniel Gafford, sans oublier ce toujours iconique Raul Neto. Ça ressemble à une équipe fabriquée en deuspi pour aller tacler un tournoi de street l’été à Avignon mais c’est bien cette équipe qui tentera… on ne sait pas trop quoi jusqu’en avril, cette équipe qui a presque une bonne tête de dixième sur le fil, juste pour le plaisir de voir le double K faire 3/17 lors du play-in tournament. Deux matchs de retard sur les Hawks et les Hornets pour l’instant, ce sera compliqué mais ce groupe de badass nous a déjà prouvé qu’il pouvait performer là où on l’attendait le moins alors qui sait, sur un malentendu Jean-Claude Dusse conclura peut-être.

Kristaps Porzingis est-il un All-Star ?

“Oui, en 2018.”

“Oui car si Andrew Wiggins est un starter Porzi a bien une petite place sur le banc”.

En soi on aurait pu s’arrêter à ces deux commentaires, mais ça c’est si on avait été con. Donc pour rentrer un peu plus dans les détails… que peut concrètement apporter le géant letton aux Wizards ?… Bonne question ça, tiens. De manière très simple : environ 19 points, 9 rebonds et 2 contres, c’est pas tout l’monde qui peut comme dirait l’autre. Un peu plus dans l’analyse s’il vous plait ? On parle quand même de ce qui se peut-être de mieux physiquement parlant sur la planète basket, à un Grec près, au pire. 2m20 mais ça court tel la grande gazelle des plaines africaines, 2m20 mais ça prend des tirs like a Splash Brother et, on l’oublie trop souvent, 2m20 capables de dissuader, Porzi l’a déjà montré même s’il n’a pas forcément confirmé par la suite. Vu comme ça ? Ouais, ça ressemble au tableau parfait d’un mec quatre fois MVP des Finales. Sauf que son gros problème à Kristaps c’est qu’il lui arrive parfois d’être soft comme une boisson à l’anniversaire de ma cousine Lena, et c’est aussi et surtout qu’il se traine depuis des années et une première grosse blessure en 2018 un syndrome qui s’apparente presque à une maladie des os de verre. Un peu logique que ça grince parce qu’une girafe n’est à la base pas conçue pour taper des sprints, mais pour influer sur un terrain KP doit déjà y être, ça parait con comme ça mais c’est une donnée importante de sa carrière. Le renfort est donc de poids pour les Wizards mais attention à ce que ce poids ne devienne pas trop vite un poids mort, et pour répondre à la question initial nous concluerons donc par un net et cinglant : bah non.

Kyle Kuzma est-il un first ballot au Hall Of Fame ?

Statistiquement Kyle Kuzma ne fait pas la meilleure saison de sa carrière car il s’éclatait déjà en années sophomore dans le bordel des Lakers, mais cette saison c’est une autre dimension qu’a pris l’agent double K. Des cartons incroyables, des game winners, des blocks winners, des matchs à quarante pions ou presque, à vingt rebonds, des triples-doubles, des tenues à faire passer Russell Westbrook pour un mec fade, des déclas d’une autre âge… bref Kyle Kuzma a déjà remporté le trophée J.R. Smith de la saison alors qu’on est encore qu’en février. Leader par la parole et les actes, on croit rêver en écrivant ça mais avec quelques gamins à polir KK est bel et bien celui qui nous fait cliquer sur chaque match de Washington depuis octobre. Une notoriété et un niveau qui lui monteront peut-être bientôt au cerveau mais on a envie de dire tant mieux, et en tout cas, pour l’instant, il n’y a absolument rien à redire que la saison de l’ancien enfant terrible de Los Angeles et cette phrase est complètement folle. On ne sait pas vraiment si c’est bon signe pour les Wizards de se dire que leur sauveur est capable d’entrer en jeu avec une casquette sur la tête, mais d’un point de vue strictement personnel la saison de Kyle n’a rien à envier à celle d’un très gros paquet de ses collègues. Alors celle-là, on nous l’aurait vendu moitié pris qu’on ne l’aurait pas achetée pour autant, et on a du coup très envie de voir ce que peut donner le nouveau maire de la capitale quand son équipe n’aura plus rien à jouer dans les deux dernières semaines de la régulière. Uns eul conseil ? Tous à vos camescopes.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top