Blazers

Damian Lillard a retrouvé l’adresse de la salle : 39 points face aux Sixers et les chants de MVP de retour, tout va trop vite en NBA

On ne va pas tourner cinquante ans autour du pot, Damian Lillard est le malheureux propriétaire depuis un mois des… pires stats de sa carrière, saison rookie inclue. 20 pions par match pour un mec qui en plante 25 par soir depuis son plus jeune âge, des pourcentages à rendre jaloux le Jordan Poole de 2019, et une dose de punchlines incroyable depuis la reprise. Cette nuit ? Le meneur des Blazers a confirmé l’embellie des derniers matchs en lâchant sa première vraie mixtape de la saison. Y’a encore du boulot et il faut enchainer, mais on respire beaucoup mieux à Portland.

20 points à 8/24 au tir dont 0/9 du parking. 12 points à 4/15 dont 0/8 de la prison. 14 points à 5/2 dont 2/14 de l’asile. 26 points à 10/27 dont 3/12 de l’épicerie bio. 4 points à 2/13 au tir dont 0/6 de la G League. Etc, etc. Ces stats ne sont pas celles de Baptiste, votre shooteur en chef en DM2, mais bien celles de Damian Lillard, celui-là même qui avait terminé son incroyable saison 2020-21 par un match à 55 points, 6 rebonds et 10 passes, à 17/24 au tir dont 12/16 à 3-points. Trois premières lignes un peu pleines de chiffres mais il faut bien comprendre dans quel genre de bourbier Dame s’est foutu depuis le 20 octobre. Un changement de ballon, peut-être, des nouvelles règles qui ne favorisent pas vraiment les attaquants, pourquoi pas, mais en tout cas une adresse à gerber et donc, forcément, un début de saison compliqué pour les Blazers. Ça va revenir, on le sait, n’empêche c’est quand même bien long, mais cette nuit face aux Sixers Dame D.O.L.L.A. a montré à nouveau de quel bois il pouvait se chauffer, pas forcément dans des standards historiques qu’on lui connait parfois, mais tout de même.

Toujours autant d’agressivité et ça c’est un bon point, notamment pour répondre à un Tyrese Maxey toujours aussi zinzin et à un Matisse Thybulle de retour pour emmerder les attaquants, agressif donc et, surtout, tout heureux de retrouver le chemin des ficelles. La fiche finale ? 39 points à 10/21 au tir dont 5/13 du parking de la rédemption, 14/14 sur la ligne de punition, 7 passes et 3 contres. Season high aux points, au nombre de threes inscrits et aux contres, on peut donc dire que ce Blazers – Sixers est pour l’instant LE plus gros matchs de Lillou cette saison, et il faudra réitérer l’expérience le plus souvent possible pour porter des Blazers forts ce matin d’une série de trois victoires de suite. Résultat des courses ? Un public qui clame de nouveau de grands MVP MVP pour accompagner les lancers de leur superstar, pas bien sérieux mais davantage pour rappeler à Damiche le soutien indéfectible d’une fanbase qui n’oublie rien.

Damian Lillard n’est pas encore sorti de l’auberge mais il voit peut-être le bout du tunnel, habile manière de rassembler deux expressions vieillottes dans la même phrase. Les prochains rendez-vous du petit incendiaire ? Les Nuggets à la maison pour embellir le bilan (8-1 à la casa), puis trois déplacements pour jouer les Warriors, les Kings et le Jazz. 150 points en quatre matchs et on dit que la saison est lancée ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top