Heat

Le Heat tabasse Milwaukee à la Film Très X Arena : trois titulaires en moins pour les Bucks mais 137-95 c’est très sale

Erik Spoelstra 22 octobre 2021

40-17 à la fin du premier quart-temps et l’équipe réserve qui fait le taf pour assurer derrière. De tout petits Bucks oui, mais ce Heat est vraiment solide.

Source image : NBA League Pass

On avait hâte de découvrir ce « nouveau » Heat, avec ce cinq majeur qui promet des soirées à l’intensité folle. Qui dit cinq majeur dit début de match, et face à des Bucks privés pour leur part de cinq de leurs titulaires, ce fameux début de match fut tout simplement terrible pour les champions en titre. Un tabassage en règle et un match terminé après douze minutes, saison parfaitement lancée à South Beach !

Les stats de la partie de chasse c’est juste ici

Pas de Donte DiVincenzo depuis un moment, pas de Jrue Holiday non plus, laissé au repos après le coup reçu au talon lors du season opener face aux Nets, et pas de Brook Lopez non plus, gêné au dos et lui aussi courtside pour ce match à Miami. Avec l’absence également de Bobby Portis, Mike Budenholzer n’avait donc pas des masses de solution dans sa raquette et il s’est donc pointé à la FTX Arena – il faudra s’y faire – avec un drôle de cinq composé de George Hill, Grayson Allen, Khris Middleton et de la célèbre paire d’intérieurs Giannis Antetokounmpo / Pat Connaughton. En face ça rigole, Bam Adebayo se transforme en début de match en un mélange de Draymond Green, LeBron James et Shaq et se régale dans la peinture et à mi-distance, alors qu’au score, euh, comment dire. Giannis est bien ciblé et défendu par son ancien homie P.J. Tucker, et les Bucks n’inscriront que 3 points dans les… six premières minutes, galérant comme jamais à mettre un pied devant lk’autre et voyant le score se transformer en giga-branlée dès le milieu du premier quart. De 3-3 à 3-22 il n’y a qu’un désert de six minutes, et les Bucks en mettront même plus de dix pour enfin inscrire leur deuxième panier de la soirée, non mais quelle phrase incroyable. 22-3 puis 29-5, 29-5 puis 40-17 au buzzer sur un tir de zinzin de Tyler Herro, les Daims sont abattus par le chasseur floridien et le match est terminé.

Match terminé car au deuxième quart il ne faudra que quelques minutes au Heat pour se remobiliser et faire comme si le match était toujours serré, chaque leader de Coach Spoelstra faisant sa part de taf malgré un Kyle Lowry gêné par une cheville et matraqué par Thanasis Antetokounmpo sur un rebond disputé. Une pression hallucinante mise sur les attaques des Bucks, l’envie apparente de leur en mettre 60 dans les gencives, et une deuxième mi-temps qui sera très vite l’occasion de laisser gambader les Sandro Mamukelashvili ou autres Omer Yurtseven, les Justin Robinson et Georgios Kalaitzakis ou autres Max Strus. Une deuxième mi-temps en guise de cadeau que Tyler Herro acceptera d’ailleurs avec grande joie en claquant un petit 27/6/5 à 10/18, alors que les soldats Dewayne Dedmon et Markieff Morris montraient dans le même temps qu’à Miami le banc aussi avait de la ressource.

Au final ? Une immense baffe dans la tronche au soir d’un match qui n’en a été un que pendant quelques minutes, un +42 qui fera date même s’il n’aura évidemment aucune incidence sur quoique ce soit dans une saison de 82 matchs. Les absences ont pesé et les champions en titre ont vite abandonné mais le Heat, lui, semble décidé à ne laisser aucune miette cette saison, à personne, pas même à une équipe C.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top