Knicks

Brandon Knight signé par les… Knicks ? Retour probable en G League pour le crack malchanceux, et des souvenirs qui remontent en pagaille

DeAndre Jordan flashback 22 décembre

Brandon Knight ? Probablement le joueur le plus Shaqtin de l’histoire de la NBA, à tel point qu’on pourrait en faire un bouquin.

Source image : YouTube

On a d’abord cru à un troll, un fake, ou tout autre anglicisme peu importe. Brandon Knight de retour en NBA ? « Le » Brandon Knight ? Aux Knicks ?!? Après vérification il semblerait bien que oui, et même si le contrat signé a de bonnes chances de l’envoyer au turbin de la G League avec les Knicks de Westchester, la nouvelle méritait au moins quelques minutes de méditation brandonienne, pour se souvenir à quel point la carrière du garçon est… unique.

C’est donc officiel ou pas loin, Brandon Knight s’est rapproché ces dernières heures de la franchise de New York, et une fois nos idées remises en place on en a donc déduit que le contrat – peut-être – signé ne devrait être qu’un Exhibit Contract, le genre de papelard qui servira à la franchise new-yorkaise pour obtenir définitivement les droits du joueur afin de l’envoyer en G League.

Rien contre le joueur lui-même mais le roster des Knicks affiche complet, notamment au poste de meneur, et le fit Knight semble au moins improbable, au pire impossible. Mais plus que le retour de BK dans le game, un an et demi après un dernier essai non-concluant à Detroit à cause du COVID (…) nous rappelle surtout à certaines heures glorieuses de notre championnat préféré, lorsque ce petit n°8 de Draft (2011) et vrai crack au passage passait davantage comme le… Pierre Richard de la NBA que pour son futur MVP. Impossible de lister les péripéties du garçon, im-pos-sible, mais tentons pêle-mêle de vous donner une idée.

  • lay-up de la victoire, tout seul, raté au buzzer avec les Bucks
  • atterrissage houleux au premier rang et bain de soda gratuit
  • victime de l’un des plus gros écrans de l’histoire de la part de l’ours Pekovic
  • victime d’un nombre incalculable de contres et de posters
  • victime d’un cross légendaire de la part de Kyrie au Rising Stars Challenge
  • victime du – peut-être – plus gros poster de l’histoire de la part de DeAndre Jordan en 2015

Rajoutez à cela un genou relou qui fait des siennes et qui fera prendre un virage malheureux à sa carrière et vous obtenez au final un destin pas loin d’être brisé par la scoumoune, parce qu’on parle quand même de l’un des plus gros talents de sa génération, capable de taper du triple-double ou des saisons à 20 pions de moyenne. A bientôt 30 ans le meneur de jeu fait donc son retour pour tenter une (dernière ?) aventure en NBA ou pas loin, et nous on n’est pas loin non plus de lui souhaiter le meilleur parce que ce pauvre bougre le mérite au vu de son talent et de sa persévérance.

Allez, on va surveiller ça de près dans les prochains jours et peut-être même prendre un abonnement au NBA G League Pass parce qu’il se passe toujours quelque chose avec Monsieur Brandon Knight. Vous en voulez la preuve ? C’est juste ci-dessous.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top