Bulls

DeMar DeRozan plein d’éloges pour Zach LaVine : le nouveau duo s’apprécie, on en reparle quand les Bulls perdront au play-in

DeMar DeRozan 2 novembre

C’est mignon !

Source image : YouTube

Après une grosse intersaison et deux victoires easy en deux matchs de présaison pour les Bulls, la hype est réelle du côté de Chicago. Et on peut compter sur DeMar DeRozan pour la consolider, lui qui fait l’éloge de son nouveau coéquipier All-Star Zach LaVine. Simple décla de début de saison ou vrai gros duo à venir ? DMDR vote pour la deuxième option.

+36 contre les Cavaliers, +36 contre les Pelicans, pas de doute les Chicago Bulls sont les nouveaux grands favoris pour le titre NBA 2022. Quoi, comment ça on s’enflamme ? Bon allez, c’est vrai, on va arrêter de faire notre Stacey King et on revient sur terre. La réalité, c’est que les Bulls espèrent redevenir une équipe qui compte dans la Conférence Est après quatre années sans Playoffs, et pour ça ils ont réalisé le recrutement nécessaire cet été et même en cours de saison dernière. Pour soutenir Zach LaVine, franchise player de Chicago et toujours puceau quand on parle de participations à la postseason, le nouveau boss Arturas Karnisovas a ramené le pivot Nikola Vucevic, le meneur Lonzo Ball, la « légende » de Los Angeles Alex Caruso et bien évidemment aussi l’extérieur DeMar DeRozan. Ce dernier a débarqué à Chicago début août dans le cadre d’un sign & trade avec les Spurs, signant un contrat de 82 millions de dollars sur trois ans. Et s’il est venu dans la Windy City, c’est notamment pour jouer aux côtés d’une star comme LaVine et l’aider pour que ce dernier puisse enfin goûter à l’atmosphère très particulière des Playoffs. Dans un entretien avec Shams Charania de The Athletic, DeMar a envoyé plein de mots d’amour à son nouveau copain.

« Le talent que possède Zach, c’est incroyable. C’est vraiment dommage qu’il n’ait jamais pu montrer cela sur la grande scène. […] Dans ma carrière, je n’ai jamais joué avec un talent comme Zach à l’aile. Il est incroyable. Sa capacité à scorer, ses qualités athlétiques… il est unique en son genre. Je veux utiliser tout ce que j’ai connu dans ma carrière, partager ça avec lui, pour gagner ensemble. Il est l’une des grandes raisons pour lesquelles je suis venu à Chicago. »

C’est bien mignon tout ça et c’est vrai que sur le papier, c’est plutôt séduisant. Que ce soit à Toronto ou San Antonio, DeMar DeRozan n’a effectivement jamais joué avec un extérieur/ailier du niveau de LaVine aujourd’hui. Désolé Linas « The Menace » Kleiza, désolé Rudy Gay, désolé Marco Belinelli. On peut donc tout à fait comprendre son excitation, mais du coup il y a forcément aussi quelques doutes qui accompagnent cette nouvelle relation entre Zach et DMDR. Car on sait que les deux sont plutôt des joueurs de ballon, en particulier DeMar, et qu’au basket il n’y a qu’une seule balle sur le terrain aux dernières nouvelles. Alors oui, DeRozan a montré aux Spurs qu’il pouvait briller dans un rôle de playmaker, et on peut imaginer LaVine jouer un peu plus sans la gonfle. Cependant, les questionnements qu’on peut avoir sur la collaboration entre le duo s’inscrivent dans une problématique plus globale par rapport aux responsabilités offensives des différents joueurs, leur capacité d’adaptation, le style de jeu adopté par le coach Billy Donovan, la hiérarchisation derrière Zach… Quand vous possédez dans un même effectif des joueurs comme LaVine, DMDR, Nikola Vucevic et Lonzo Ball, vous pouvez afficher de vraies ambitions mais tant qu’on n’a pas véritablement vu ce groupe à l’œuvre en saison régulière, on continuera d’avoir quelques doutes. Peu importe ce que nous dit LaVine.

« Je n’y prête pas attention, car ce ne sont que des bruits extérieurs. En fin de compte, nous faisons partie des meilleurs joueurs du monde et nous savons comment faire fonctionner ça. C’est notre boulot d’apprendre à nous connaître, sur le plan personnel comme sur le plan basket. C’est facile de faire fonctionner les choses sur un terrain de basket si tout le monde a la même intention, à savoir gagner. »

– Zach LaVine, via heavy.com

DeMar DeRozan et Zach LaVine se kiffent, à eux de prouver à l’ensemble de la NBA qu’ils peuvent bien cohabiter sur les parquets. Si c’est le cas, attention, car les Bulls pourraient bien redevenir une équipe vraiment sérieuse au sein de la Conférence Est. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top