Los Angeles Clippers

Terance Mann a sorti le match de sa vie : 39 points et grand héros du comeback des Clippers, it’s a Mann’s World !

The Terance Mann Game. Sans aucun doute, ce Game 6 de folie entre les Clippers et le Jazz restera pour toujours comme le match de Terance Mann. Propulsé titulaire depuis la blessure de Kawhi Leonard, le sophomore des Clips a sorti la perf’ de sa vie pour aider la franchise californienne à atteindre la toute première Finale de Conférence de son histoire. 

Terance Mann a commencé la série au fond du banc des Clippers. Il l’a termine en héros. On pouvait imaginer beaucoup de choses pour ce Game 6 entre Los Angeles et Utah, surtout vu les incroyables rebondissements qui ont marqué les derniers matchs de Playoffs. Mais on n’imaginait pas ça : 39 points (record en carrière of course), 2 rebonds, 2 interceptions, 15/21 au tir, 7/10 du parking, 2/2 aux lancers-francs pour Mann. Une ligne de stats tout à fait improbable pour le sophomore sélectionné avec le 48e choix de la Draft 2019. Si on kiffe son énergie, son hustle, et sa volonté de contribuer des deux côtés du terrain à chaque fois qu’il pose un pied sur le parquet, on ne pensait pas que Terance avait ça en lui. Mais sans Kawhi Leonard, c’est bien ce brave bonhomme qui vient d’envoyer les Clippers en Finales de Conférence Ouest alors qu’on se préparait déjà à un Game 7 dimanche du côté de Salt Lake City. Dans l’histoire des Playoffs NBA, aucune équipe n’avait réussi à remonter un déficit de 25 points pour remporter une série avant les Clippers cette nuit. Sauf que pour une fois, l’autre franchise de Los Angeles est du bon côté de l’histoire et elle peut clairement dit merci à Terance Mann. Évidemment ovationné par un Staples Center aux anges au moment de rejoindre le banc dans les dernières secondes du match, le nouveau héros de tout Los Angeles a tout simplement vécu un rêve éveillé.

Au taquet d’entrée avec dix points marqués dans les quatre premières minutes du match et un put-back sur la tête de Rudy Gobert en prime, Terance Mann n’a pas perdu de temps pour annoncer la couleur. Mais c’est véritablement dans le troisième quart-temps qu’il est entré dans une nouvelle dimension. Avec des Clippers menés de plus de 20 points, ça ne sentait pas bon pour les hommes de Tyronn Lue, jusqu’à ce que Mann enfile le costume de héros. Profitant d’abord de plusieurs turnovers bidons du Jazz pour marquer en transition, Terance a surtout enflammé le parking du Staples Center. Corner three après corner three, Mann a fait cramer de la ficelle comme never, profitant des ouvertures créées grâce aux pénétrations de ses copains dans la raquette de Rudy Gobert. Terance n’a pas arrêté de sanctionner une équipe du Jazz dépassée par le small ball des Clippers. Et quand il ne plantait pas derrière l’arc, Mann n’hésitait pas à attaquer le cercle avec la confiance d’un vétéran et la volonté d’un champion. Au total ? 20 points dans le troisième quart pour Mann, record de franchise en Playoffs s’il vous plaît. Pour la petite histoire, sachez que durant sa carrière, il n’avait atteint la barre des 20 pions qu’à quatre reprises. Quand on vous dit que c’était sa soirée, c’est VRAIMENT sa soirée. Auteur de sept tirs primés au total, Terance Mann est également devenu seulement le troisième joueur dans l’histoire des Clippers à atteindre un tel total en Playoffs. Juste historique le petit.

Sous son impulsion, c’est toute l’équipe des Clippers qui fut galvanisée pour réaliser un comeback mémorable. Terance Mann et ses copains ont survolé le troisième quart en l’emportant 41-22, avant de mettre un gros coup supplémentaire sur la tête du Jazz dans le dernier, où le nouveau franchise player de Los Angeles a été très bien soutenu par Paul George, Reggie Jackson, Nicolas Batum ou encore Patrick Beverley. Utah n’a pas résisté, victoire 131-119 pour L.A., direction les Finales de Conférence Ouest pour les Clippers.

Déjà précieux dans la victoire du Game 5 à Utah où il avait dominé les highlights avec son tomar sur le Défenseur de l’Année Rudy Gobert, Terance Mann a cette fois-ci dominé tout un match en sortant la plus grande performance de sa jeune carrière. Une performance qu’il n’oubliera jamais, et nous non plus. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top