Mavericks

Kristaps Porzingis sur le parquet, Luka Doncic en 34/13/9 avec le sourire : officiel, les Mavericks 2021 ont atterri cette nuit à Charlotte

doncic porzingis 1er avril 2020

Laurel et Hardy sont enfin réunis, et les Mavs vont pouvoir débuter leur saison.

Source image : YouTube

On l’attendait depuis une blessure lors des derniers Playoffs qui changeait alors du tout au tout une série mal embarquée des Clippers, et Kristaps Porzingis a donc fait son retour, cinq mois plus tard. L’avenir nous dira si la Licorne des Mavs est enfin devenue solide mais une chose est sûre : avec leur duo européen opérationnel ensemble, Dallas change de catégorie, tout simplement.

Oh ils ne sont pas devenus les Lakers hein, Luka n’ayant prévu de détrôner LeBron dans l’histoire de la NBA que dans une quinzaine d’années, et Anthony Davis ayant encore en 2021 un Kristaps dans chaque cuisse. Mais tout de même. On parle d’un poupon en quasi triple-double de moyenne depuis son année 1 ou presque, capable de changer non pas la destinée d’une franchise mais carrément la NBA toute entière. On parle à ses côtés d’un girafon encore tout jeune, une bestiole de 2m20 qui court comme un sprinteur jamaïquain et qui snipe comme un Stephen Curry sous stéroïde, cette doublette d’un autre genre étant coachée, pour ne rien gâcher, par l’un des meilleurs tacticiens et meneurs d’hommes de la Ligue depuis plus de vingt ans. Et peu importe dans ce cas si l’on est entouré par Pierre, Paul, Dorian ou Boban, la simple superposition de deux talents de ce genre suffit à faire de votre équipe un contender. Marche après marche hein, on a dit qu’ils étaient encore jeunes les loulous, mais le retour de l’intérieur letton cette nuit a en tout cas posé les bases de la suite de la saison à Dallas.

Une victoire facile, face à un adversaire largement à la portée des Mavs certes, mais les espoirs de grandes victoires qui reviennent aussi vite qu’ils s’écroulent à chaque fois que c’est… Kristaps qui s’écroule. Très vite Luka qui prend sa baguette de génial chef d’orchestre, très vite Porzi qui dégaine du parking, et finalement c’est tout ce qu’on avait envie de voir ce soir. Au final ? 21 minutes à voir le revenant gambader pour 16 points, 6 rebonds, 2 contres et un petit 4/9 from Riga, alors que Luka Doncic frôlera le triple-double avec un petit 34/13/9 mais une dixième passe interdite par des Hornets décidés à l’emmerder en fin de match.

Est-ce le plus important ? Evidemment que non, de surcroît le soir où la doublette la plus européano-futuriste de la NBA était enfin réunie après plus de 150 jours de séparation. On va regarder ça de très près désormais, toucher du bois un petit peu, aussi, et sûr que ces Mavs graviront très vite un ou deux steps dans la hiérarchie de l’Ouest tant que les deux loulous seront en basket le même soir. Ils sont pas arrivés les Mavs hein, mais ils sont – au moins – en bonne voie.

stats Mavs Hornets 14 janvier 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top