Nets

Les Nets retrouvent la gagne : Kyrie et KD à la baguette, les Hawks tombent (145-141) sous les bombes de Brooklyn

kyrie irving kevin durant nets

Deux frères, deux fauves.

Source image : NBA League Pass

Battus lors de leurs deux dernières rencontres (Charlotte, Memphis), les Nets retournaient au boulot ce mercredi soir avec des garçons assez importants de retour sur le terrain : Kyrie Irving et Kevin Durant ont repris leur boulot, résultat c’est Atlanta qui a dû s’incliner sous les flèches assassines du duo de scoreurs à Brooklyn.

C’était en quelque sorte le choc de cette soirée, bien que cela ne semblait pas pouvoir être le cas il y a deux semaines. Avec un Heat – Bucks très alléchant en back-to-back, l’autre grosse affiche de la nuit était l’opposition entre des Hawks invaincus et des Nets en quête de rédemption. Après deux premiers matchs magnifiquement gérés, une branlée des Warriors et une mixtape à Boston, les hommes de Steve Nash tombaient sur leurs premiers dos d’ânes. Un revers chez les Hornets au finish, une défaite sans les deux stars face aux Grizzlies, ajoutez-y la triste blessure de Spencer Dinwiddie pour le reste de la saison en cours et vous aviez une équipe en quête de revanche cette nuit. Il fallait que Brooklyn se redresse, et Brooklyn s’est redressé. Dans un match méchamment offensif, avec deux équipes aussi adroites que collectives, les Nets se sont défaits des Hawks au finish. Bien évidemment, une rencontre de NBA ne se remporte pas qu’à un ou deux joueurs, sans vouloir froisser les entraîneurs personnels de James Harden. Joe Harris, Jarrett Allen, la défense de Timothé Luwawu-Cabarrot sur Trae Young, l’agressivité du duo Shamet – LeVert, c’est tout un groupe qui retroussait ses manches afin de redorer la colonne victoire dans le bilan des Nets. Cependant, malgré une belle réussite au tir et un mouvement de balle précieux, les potes de DeAndre Jordan n’arrivaient pas à se détacher des visiteurs. Foutus Hawks, boostés par leur invincibilité, qui eux aussi comptaient sur leur force d’équipe pour tenir tête à l’élite de l’Est. L’activité incessante de John Collins, la défense de Deandre Hunter sur Kyrie Irving, les flèches de Bogdan Bogdanovic ou le playmaking de Trae Young, tout y était pour qu’Atlanta crée la surprise. C’est même ce qui pouvait se profiler en début de dernier quart-temps, avec des Hawks en rythme et bien décidés à ponctuer leur belle première semaine de compétition avec un gros coup de poing sur la table des adultes. Seulement…

Seulement, quand on affronte Kevin Durant et Kyrie Irving, c’est pas facile. Et alors quand on affronte Kevin Durant et Kyrie Irving fâchés car battus récemment, c’est une galère sans nom. Le premier, d’une fluidité extrême, a déprimé ses défenseurs en enchaînant toutes les combinaisons offensives possibles et imaginables. Le scoring évidemment (33 points), à distance, à mi-distance, sur une jambe, en fermant les yeux, en transition ou aux lancers, mais surtout la distribution avec 8 passes décisives pour Durantula. Il suffisait qu’Atlanta vienne doubler sur lui pour que le monstre trouve le partenaire démarqué, ce qui a massacré le plan de jeu défensif de Lloyd Pierce. Propre, appliqué comme à son habitude, KD répondait présent. Mais Kyrie Irving, lui… pas tellement. Au bout de trois quart-temps, le meneur ressemblait davantage à une grosse carotte de TTFL qu’à un All-Star les yeux fermés. Puis vint le money-time, ou plutôt le playground d’Uncle Drew comme on aime si souvent le rappeler. Kyrie a alors pris le match à son compte et en a fait une affaire personnelle. Pénétrations, side-step, trois-points, tirs en difficulté et avec le sourire, c’est tout le bagage qui était développé pour de jeunes Hawks qui ne pouvaient y faire grand chose. La leçon, quelque part, des adultes aux enfants. Et cette réalité qui a déjà frappé de nombreux observateurs, en l’occurrence la capacité de Brooklyn à se sortir d’un match compliqué grâce à la puissance offensive de feu de ses deux superstars. Quand KD était chaud ? Irving le laissait brûler à souhait. Et quand Kyrie s’y est mis ? Durant lui a laissé le champ libre. Deux frères, deux fauves, deux lance-flammes humains qui ont terminé les Hawks sans trembler et ont redonné le sourire à leurs fans. La bonne nouvelle, c’est qu’on reprendra une nouvelle portion du même plat ce vendredi puisque Brooklyn et Atlanta s’affronteront une nouvelle fois. La mauvaise nouvelle, c’est qu’on sera dans un état incertain en lendemain de 31 pour regarder ça. Enfin, quoique. Car pour rappel, l’alcool est à consommer avec modération, mais la pureté basketballistique de Kyrie et KD en feu ne l’est pas.

Atlanta n’a pas démérité, mais Atlanta a échoué. Les Nets l’emportent derrière les 58 points du duo phare, en attendant un bis repetita ce vendredi soir. Le rendez-vous est pris, car les Hawks sortent de ce match en ayant le sentiment de pouvoir faire chuter un poids lourd à l’Est. 

hawks nets stats 31 décembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top