Spurs

DeMar DeRozan a fait la totale aux Raptors : les Spurs sont à 2-0, logique quand t’as Steph Curry dans ton roster

demar derozan - pari

« Quand tu viens de t’inscrire au concours à 3-points du All-Star Weekend. »

Source image : YouTube

Décidément, les Spurs aiment être là où on ne les attend pas. Assez unanimement présentés comme l’un des groupes les plus rasoirs à voir jouer cette saison, les éternels texans ont pourtant enchaîné cette nuit avec un deuxième match plein, après avoir contenu la folie de Ja Morant mercredi soir. Le héros de la soirée ? DeMar DeRozan, toujours inspiré face à la franchise qui se débarrassa jadis de lui comme d’une vieille chaussette, tout ça parce qu’ils en avaient trouvé une plus propre.

Les Spurs sont ce matin à 2-0, et même si tout ça ne veut absolument rien dire, voilà qui prouve en tout cas que le squad de Gregg Popovich reste une équipe de basket. Tu métonnes. Deux All-Stars sur le déclin certes, quelques vétérans toujours utiles, un coach de 165 ans et des jeunes à moyen ou fort potentiel, bah ça fait une équipe de basket et, parfois, ça suffit même à gagner des matchs. Cette nuit ? Les Raptors étaient en ville, et les Raptors se sont donc rappelés au bon souvenir de leur ancien franchise player. Enfin presque, car cette nuit c’est un DeMar DeRozan doublé d’un sniper d’élite qui avait enfilé son short. Un premier quart énorme, un… dernier quart énorme, un très gros trois (de plus) en toute fin de match et le tour est joué, sans oublier de valider sa perf avec huit passes décisives et surtout… trois paniers du parking, performance réalisée pour la dernière fois il y a plus d’un an et une seule fois durant les trois dernières saisons, DeMar ayant développé avec le temps une aversion assez folle pour tout ce qui se passer au delà de sept mètres. Moi j’ai pas de titre mais j’ai mon honneur, voilà donc le message envoyé par DMDR à ses anciens employeurs, bagués « grâce » à son départ mais devant probablement raser les mirs quand ils le croisent.

Smooth like a smoothie, fluide like… du fluide, DeMar a cette nuit porté ses Spurs et emmené avec lui ce crackhead incroyable de Patty Mills, intouchable toute la soirée jusqu’à un tir manqué dans le money time qui lui fait finalement rater le perfect (21 points à 8/9 dont 5/6 du parking, et une intensité folle as usual, mais cette fois-ci bien dirigée), mais aussi les jeunes Lonnie Walker, Dejounte Murray et Keldon Johnson, tous trois gourmands au tir mais tellement rafraichissants pour la poussiéreuse franchise cinq fois baguée. Un énorme début de match de Keldon, la gestion de Dejounte, la folie de Lonnie et même l’apport en sortie de banc de Devin Vassell, autant de bouffées d’air pour des Spurs qui avaient quand même défrayé la chronique lors de la Free Agency en re-signant Jakob Poeltl et Drew Eubanks. ca partait mal hein, mais comme d’habitude les Texans sont comme les Entrechats, ils sont là, et cette référence interdite aux moins de 35 ans sonne d’ailleurs l’heure de résumer rapidement le match des Raptors, car il faut bien satisfaire tout le monde. Pascal Siakam ? Début de match de costaud avant de se perdre peu à peu dans ses spin-moves, merci à Nick Nurse de lui acheter une boussole. Kyle Lowry ? A créditer d’un beau duel avec Dejounte Murray, probablement le joueur NBA dont il est le plus différent physiquement, mais en retrait cette nuit, laissant le rôle de dynamiteur principal à Fred VanVleet. A noter également la perf de costaud de Chris Boucher, incroyable d’intensité et auteur notamment de sept contres, parce qu’il faut bien remplir les vides laissés par les départs de Marc Gasol et surtout Serge Ibaka.

Au final la jeunesse des Spurs et son dirlo de colo DeMar DeRozan l’emporte, et voilà donc les Texans à 2-0 alors que Spin City n’a toujours pas remporté le moindre match depuis le début de saison. Les prochaines échéances pour tout ce petit monde ? Demain à New Orleans pour le 3-0 des Spurs, et mercredi à Philadelphie pour le 0-3 des Raptors. On est comme ça nous, on se mouille.

Raptors stats 27 décembre 2020 Spurs stats 27 décembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top