Magic

Cole Anthony fait sourire le Magic : le style capillaire de Derrick Rose, la pyromanie de Lou Williams, et c’est tout Orlando qui a chaud

Cole Anthony 20 décembre 2020 Magic Orlando

Le nouveau chouchou des fans du Magic, c’est lui.

Source image : NBA League Pass

Un match géré dans les grandes lignes par le Magic, un énorme trou noir dans le dernier quart-temps qui relance tout et finalement les Hornets prêts à l’emporter. Et puis Zorro s’est pointé pour changer tout cela. Pas de cape ni de cheval mais de longues rastas et de la glace dans les veines pour monsieur Cole Anthony. Mesdames et Messieurs, voici l’allumette la plus chaude d’Orlando. 

A quelques minutes près, on aurait écrit match géré facilement par Orlando et une raquette qui a régné sans partage sur celle de Charlotte, pour changer. Le duo Gordon-Vucevic n’avait pas eu à forcer son talent face à Cody Zeller et P.J Washington, il semble d’ailleurs que les intérieurs des Frelons n’ont toujours pas lu le scouting report qui dit que Vooch est adroit de loin et efficace sur pick-and-pop… Pas de suspense donc et en voyant les seize points d’avance avant les douze dernières minutes, la tentation de zapper était assez forte au bout de nos doigts. Une erreur à ne surtout pas commettre… car c’était justement le moment choisi par les protégés de James Borrego pour nous montrer toute leur hargne. Et par miracle les shoots se mettent à rentrer, genre tous. Terry Rozier devient Kyrie Irving sans les théories fumantes : 10 points en quatre minutes, dont trois bombes du parking, le tout à 100% au tir… Le gros pressing sur les seconds couteaux du Magic se traduit par plusieurs steals qui punissent dans la foulée. On parlerait bien d’une période de moins bien pour Orlando mais ce serait carrément manquer de respect aux abysses du mal. On parle d’un 23-0 là, et nos copains cinéphiles reconnaîtront la référence : c’est la piquette Jack !

Heureusement pour Steve Clifford, qui n’avait clairement pas envie de renvoyer les cadres sur le parquet, il pouvait compter sur un petit jeunot qu’on risque de beaucoup revoir ces prochains mois. Tout heureux de voir un spot de héros se présenter à lui, l’ancienne star de North Carolina Cole Anthony a donc pris les choses en main pour faire monter sa cote auprès des parieurs pour le rookie de l’année. On va retenir les 19 points, 4 passes mais c’est surtout lui qui est impliqué sur les sept derniers points de son équipe. Il décale le dénommé Cannady pour revenir à -1 puis c’est lui qui inscrit le floater pour prendre la tête et c’est enfin lui qui prend le rebond défensif sur la dernière possession des Hornets avant de finir le taf sur la ligne comme un grand. Une vraie performance pour se mettre en lumière et on ne l’a pas raté. On pourra aussi dire qu’il y a eu cinq pertes de balle mais qui s’en souviendra vraiment à la fin de cette pré-saison ? Pas nous en tout cas.

Cole Anthony a sauvé Orlando d’un choke magistral. Après un 23-0 encaissé, ça commençait à sentir le sapin pour nos copains du Magic. Heureusement pour eux, ils ont dans leur rang une petite allumette prête à s’enflammer à chaque instant. Retenez bien ce nom, ce n’est pas la dernière fois que vous le voyez dans nos récaps. 

Magic vs Hornets 20 décembre 2020

Hornets vs Magic 20 Décembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top