Pelicans

Officiel, Steven Adams rejoint les Pelicans contre… des picks de Draft : le Thunder, les picks de Draft, toussa toussa

Steven Adams

Le retour à la Chesapeake s’annonce humide pour l’homme aux 600 matchs sous le maillot du Thunder.

Source image : NBA League Pass

L’avenir de Steven Adams s’écrivait en pointillé à Oklahoma City, après sept ans de bons et loyaux services d’une carrière passée jusque-là sous un même et unique maillot. OKC souhaite finalement bon vent à son armoire à glace, qui part rejoindre le projet Pelicans dans un trade à trois équipes impliquant aussi les Nuggets, permettant notamment au Thunder de récupérer leurs 457 et 458èmes picks de Draft.

Quasiment 600 matchs avec le Thunder, dont les 510 en tant que titulaires, oui on a compté car on n’est absolument pas fatigué. C’est un petit monument qui quitte le Thunder, dont il faut immédiatement dissocier les services rendus depuis sept ans de l’envie pressante de ses dirigeants de s’en débarrasser. On commence à le savoir, le Thunder a entamé depuis un an un impressionnant projet de reconstruction et il est de notoriété publique que cette montagne de Steven Adams n’en faisait pas partie. Résultat des courses ? C’est dans le bayou de Louisiane que Steven poursuivra sa carrière à partir de la saison prochaine, dans une franchise des Pelicans elle aussi en plein essor depuis l’explosion de Brandon Ingram et la Draft de Zion Williamson en juin 2019. Un départ qui rentre dans le cadre d’un trade à trois équipes, offrant à ces moniteurs de colonie d’OKC… trois nouveaux picks dans leur besace :

Le nom de R.J. Hampton dans un tweet du Woj et le gamin s’est d’ailleurs offert une petite frayeur en direct sur Twitter, mais c’est bien un échange de picks déjà acté qui accompagne ce trade. Les Nuggets avaient récupéré le pick 24 le soir de la Draft, R.J. donc, et le pick lâché par Denver pour l’occasion part donc du côté d’OKC en compagnie de deux seconds tours de Draft, car désormais Sam Presti ne négocie rien en dessous de trois picks minimum.

Steven Adams découvrira donc bientôt et pour la première fois une nouvelle région des Etats-Unis. Une figure d’OKC fait ses valises, la dernière encore en ville, départ qui sonne définitivement le glas du Thunder version 2.0 et qui ouvre définitivement un nouveau cycle pour la franchise dirigée par le druide Sam Presti. Le retour à la Chesapeake s’annonce humide.

1 Comment

1 Comment

  1. JYG47

    21 novembre 2020 à 10 h 28 min at 10 h 28 min

    Soulagé pour T.Maledon que ni Bledsoe, ni G.Hill ne soit dans le trade

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top