Playoffs NBA

Lakers – Heat, le duel des intérieurs : existe-t-il un duel plus excitant au monde que Bam Adebayo vs Anthony Davis ?

Bam Adebayo Anthony Davis 30 septembre 2020

Il n’en restera qu’un.

Source image : montage via NBA League Pass

C’est l’une des questions que tout le monde se pose et dont la réponse contribuera à faire avancer le schmilblick de cette somptueuse Finale NBA. Bam Adebayo ou Anthony Davis ? Anthony Davis ou Bam Adebayo ? Faites vos jeux mais, surtout, ne vous mettez pas entre ces deux-là dans les dix prochains jours.

Deux des cinq meilleurs intérieurs de la Ligue, peut-être les deux meilleurs défenseurs de NBA à leur poste, des dynamiques incroyables et une évidente envie de tout défoncer. Bam vs AD c’est Atton vs Landers, c’est Goku contre Freezer, c’est Pacey vs Dawson pour conquérir le cœur de Joey Potter. Alors, évidemment, le combat dans la raquette ne se se limitera pas à ce face-to-face si excitant car si le Heat présente la particularité de ne jouer qu’avec… un véritable intérieur dans son roster, vive 2020, JaVale McGee et Dwight Howard côté Lakers auront comme mission principale de faire déjouer l’officieux MIP de la saison.

Stats en Playoffs :

  • Anthony Davis : 28,8 points à 57,1% au tir et 81% aux lancers, 9,3 rebonds, 3,6 passes, 1,2 steal et 1,2 contre en 35,9 minutes
  • Bam Adebayo : 18,5 points à 57,1% au tir et 82,4% aux lancers, 11,4 rebonds, 4,9 passes, 1,2 steal et 0,9 contre en 36,8 minutes

La sensation floridienne du moment peut-elle mettre à mal la boulimie offensive de l’intérieur des Lakers ? Bam Adebayo peut-il à la fois freiner le joueur le plus indéfendable de la Ligue tout en pesant offensivement ? Comment Frank Vogel utilisera Dwight Howard et JaVale McGee voire Markieff Morris sur Bam ? Comment Erik Spoelstra utilisera… Kelly Olynyk… non rien. Car elle est peut-être bien là la clé de cette série à l’intérieur, à savoir que la seule solution de rechange du Heat pour défendre AD se nomme peut-être Andre Iguodala alors que les Lakers ont quand même quelques cordes de plus à leur arc dans la raquette. La chance de Bam ? Son incroyable dynamique qui le fait passer actuellement pour un Hakeem Olajuwon de l’an 2000, mais aussi un QI basket parmi les plus élaborés de la Ligue et magnifié par un système (défensif et offensif) qui le met en valeur un peu plus à chaque match. AD pour sa part présente l’avantage d’être dangereux de près comme de loin, un parking pas encore apprivoisé par Bam Edrice. Intéressant d’ailleurs de noter que sur les deux rencontres ayant opposé cette saison le Heat aux Lakers, Anthony Davis a pris à deux reprises le dessus sur sa match-up, mais ça c’était avant, avant que Bam Adebayo ne passe du statut de All-Star à celui du futur Hall Of Famer candidat au titre.

Léger avantage ici pour Anthony Davis, face à un Bam incroyable mais qui n’a pas encore croisé lors de ces Playoffs de giga-star à son poste, contrairement à un AD qui a pu se frotter notamment à Nikola Jokic et à qui il ne faudra absolument rien promettre. En parlant de promesse ? Ca promet, et ça commence dès ce soir, miam-miam.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top