Nuggets

Les Nuggets prennent le Game 3 face aux Lakers : 114-106, Jamal Murray a fermé la boutique et Denver est toujours en vie !

Jamal Murray 23 septembre 2020

Les yeux revolver, le poignet kalash.

Source image : NBA League Pass

C’était probablement la dernière chance pour les Nuggets d’y croire encore dans cette Finale de Conférence. Un premier match compliqué, un Game 2 terrible dans son dénouement, et donc ce troisième acte qui devait permettre aux hommes de Mike Malone de rester dans le Game en évitant un 0-3 dont tout le monde aurait connu l’issue avant l’heure. Mission accomplie et c’est encore plus officiel ce matin : les Nuggets méritent tout ce qui leur arrive.

Ils ne seront pas passé loin de la correctionnelle. Devant tout le long du match, les Nuggets ont pourtant bien failli craquer au pire des moments. Un passage en zone compliqué à gérer, un LeBron James qui surchauffe pendant quelques minutes, et voilà comment on passe de +18 à +3 en un temps record. Le taf avait pourtant été fait jusque-là, avec notamment un Jerami Grant saignant en attaque et volontaire en défense, un Nikola Jokic toujours aussi génial avec un ballon dans les mains, un Jamal Murray adroit et très généreux avec les copains, et même deux très bons passages en première mi-temps de Monte Morris et Michael Porter Jr.. En face ? LeBron James perdait des ballons, Anthony Davis assuraut le scoring mais évitait de trop transpirer, Dwight Howard amenait sa fraîcheur, mais tout ça était bien peu pour freiner la belle envie des Nuggets. Seul bémol pour Denver, l’indigence ponctuelle en attaque de Gary Harris et Paul Millsap, mais les bien utiles renforts offensifs du trio Grant/Morris/MPJ suffisaient à creuser un écart conséquent face à une équipe des Lakers qui semblait ne pas avoir coché ce Game 3 au rayon des matchs importants à gagner.

Puis vint ce dernier quart.

Ce dernier quart entamé tambour battant par les Lakers, en étouffant Denver en défense avant de les sanctionner sur du jeu rapide. De quasiment +20 on passe à 14 après un enchaînement malheureux gamelle de MPJ / filoche de LeBron, puis à11, puis à 7 et donc jusqu’à… trois petits points, l’heure pour les Nuggets de capituler, l’heure pour Denver de se laisser prendre à son propre jeu. Mais ça… c’était sans compter sur la folie de Jamal Murray, une fois de plus transcendant cette nuit avec 28 points, 8 rebonds et 12 passes, et surtout grâce à un quatrième quart de DARON (il a 23 ans oh). Un énorme tomar tout seul dans la air defense des Lakers, deux paniers du parking et une no-look pass pour Millsap, l’affaire est dans le sac et les Nuggets repartent donc avec une première victoire dans cette série, une victoire qui permet de rêver à l’impossible exploit, une victoire qui tease un nouveau 1-3 en Playoffs et, qui sait, un nouvel exploit au bout, le troisième consécutif.

Ca a failli capoter sur la fin mais victoire mé-ri-tée pour Denver. La suite ? Nuit de jeudi à vendredi, et nous on vous laisser car on doit filer acheter du café à l’épicerie d’à côté.  Allez, la bise.

stats Nuggets 23 septembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top