Thunder

Le Thunder domine les Rockets à l’expérience dans le Game 4 : 117-114, et ça aide vachement quand Houston fait de la maçonnerie

briques thunder lancers trois-points

Voilà un aperçu de la salle après le passage des Rockets.

Source image : YouTube

OKC avait réagi samedi soir, et OKC était attendu au tournant pour remettre les pendules à l’heure. Au final, on s’est fait peur dans le staff de Billy Donovan mais comme parfois chez les Rockets, plusieurs briques d’affilée et il n’y a plus personne. On se retrouvera donc mercredi, pour un game 5 ô combien important…

Trop cool ce concours 3-points, il ne manquait que ça pour finir d’amener la bonne ambiance chez Mickey… Hein quoi ? C’est un match de Playoffs important aux allures de must win pour OKC ? Ah, bah on avait pas trop remarqué, vu qu’au début du match il y a visiblement eu un pari posé avec un billet à celui qui prend le plus de shoots du parking. Bon, on ne va néanmoins pas se plaindre non plus, car la réussite à été présente, du moins dans l’ensemble du premier quart. Personne ne défend, tant mieux, on prend des deux côtés. Dennis Schroder semble un peu chaud, et il confirmera ça en envoyant du shoot bien important dès que nécessaire. Chez les joueurs habillés en noir ? Un bonhomme montre déjà des signes avant-coureurs de fièvre du lundi soir, c’est James Harden. Le barbu va même prendre réellement feu et poser trois shoots d’affilée de sa chambre d’hôtel pour permettre aux Fusées de compter presque quinze unités d’avance à vingt minutes du terme. En face, ça répond de manière assez désordonnée, mais bon ça rentre donc on ne dira rien. Finalement, c’est bien Playoffs Chris Paul qui va faire un chantier histoire de ramener les siens, les faire passer devant, et calmer tout ça pour pousser Houston… à se saborder tout seul.

En effet, les copains de Russ West, vêtu d’un maillot de Kobe pour les mélancoliques et les adeptes de photomontages en période de free agency, ont une fois de plus légèrement abusé avec le tir longue distance. Alors il y les passages où ça marche, genre milieu de troisième quart quand ça part en mixtape et quand ça lâche un 8/8 impressionnant qui laisse la bande de Billy Donovan presque K.O. debout. Heureusement pour les Tonnerres, la kryptonite des Fusées, ce sont les Fusées, justement. 3/20 derrière, mouillez vous la nuque parce que nous on a fait un malaise. Au total ? 23/58 derrière l’arc, ça passe ou on se casse niveau réussite à Houston. D’autres choses à dire sur ce match ? Pas trop, sauf si on parle de la défense de Luguentz Dort qui a su parfaitement monter d’un cran pour empêcher la barbe la mieux taillée du Texas de trop s’exciter, sauf si on mentionne le mini-beef entre Steven Adams et… Russell Westbrook. Au final, James Harden s’en sort sans trop de mal avec un quasi triple-double en 32-8-15, mais croyez nous le carnage aurait pu être d’une toute autre ampleur si Chris Paul et consorts étaient restés sans solution. Enfin bref, ça fait 117-114 OKC et 2-2 dans la série.

Boum, belle réaction des quatrièmes de l’Ouest. Après avoir semblé prête à lâcher cette rencontre, l’équipe de l’Oklahoma a signé une belle réaction derrière son cinglé mais passionné meneur Chris Paul. On repart à « zéro » avec un Game 5 mercredi, à ne rater sous AUCUN prétexte.

stats Thunder Rockets 25 aout 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top