News NBA

Le récap de la nuit pour les flemmards : cette pré-saison ne pouvait se terminer autrement que par quelques minutes de Tacko Fall

Tacko Fall 29 juillet 2020

Face aux Lilliputians Rockets, Tacko Fall ne pouvait que dominer et c’est ce qu’il a fait durant les neuf minutes qu’il a passé sur le parquet.

Source image : YouTube

La NBA a donc repris ses marques mercredi, et s’il faudra quelques temps pour se faire à toutes ces nouveautés dues à la situation sanitaire, on a néanmoins pris un grand plaisir à se faire notre septième nuit blanche basket depuis le 11 mars dernier. T’as pas réussi à mettre le réveil ? Ce qui suit est pour toi, ne dis pas merci ça fait plaisir.

  • Grizzlies – Heat : fait assez rare depuis une semaine, les deux franchises étaient au complet et nous teasaient donc une vraie opposition. Bingo, personne n’était là pour rigoler et si le poker menteur est évidemment de mise dans ce genre de rencontre on a tout de même pu apprécier le talent de jeunes Grizzlies apparemment fin prêts pour défendre leur fragile huitième place de l’Ouest. Jonas Valanciunas et Kyle Anderson ont une nouvelle fois assuré, mais cette fois-ci toute la jeunesse dorée du Tennessee s’y est mis. Ja Morant en tête, auteur de son meilleur match depuis la reprise avec un double-double bien gras et un amour de alley-oop en début de match. Victoire de Memphis face à un Heat qui retrouvait Bam Adebayo, qui n’a apparemment rien perdu de sa polyvalence depuis le mois de mars.
  • Raptors – Suns : victoire surprise des Suns, grâce notamment à un duo… Ricky Rubio / Mikal Bridges, le second confirmant son excellente pré-saison. Devin Booker et Deandre Ayton ont été plutôt discret, Elie Okobo ets réapparu, alors que Nick Nurse a pu compter de son côté sur un roster au complet et a pu travailler quelques unes de ses rotations. Un dessert agréable entre deux équipes joueuses mais dont on ne se souviendra pas du goût toute notre vie.
  • Spurs – Pacers : un match lors duquel la jeunesse des Spurs s’est montré, Keldon Johnson en tête. 21 points pour le rookie, Lonnie Walker, Dejounte Murray et Derrick White qui assurent, et c’est finalement l’ancêtre Rudy Gay qui donnera le ton avec 23 points. En face Victor Oladipo a mis très longtemps à trouver la mire, et on suivra avec attention ses perfs dès vendredi car les garanties sont encore loin d’être actées. Belle soirée par contre pour Myles Turner et pour le duo McConnell/McDermott, et sur ce on s’en va se faire couler un McCafé.
  • Thunder – Blazers : un match qui nous rappellera pour très longtemps de joyeux souvenirs, mais hier soir peu d’acteurs du thriller de 2019 étaient encore présents sur le parquet. Pas de Damian Lillard ni de C.J. McCollum pour les Blazers, mis au repos avant de se mettre le cul par terre dès vendredi, et ce sont donc les jeunes qui ont du prendre le relais et qui l’ont plutôt bien fait, à l’image du trio Simons/Trent Jr./Gabriel. Pour le Thunder Chris Paul était absent, Shai Gilgeous-Alexander s’est contenté de peu mais a été très propre, alors que là aussi c’est un duo de gamins (Diallo/Bazley) qui a été le plus en vue. Ah oui qui a gagné ? Euh, on sait plus, allez voir.
  • Celtics – Rockets : un drôle de match car ce diable de Brad Stevens avait décidé de laisser au repos Kemba Walker, Jayson Tatum, Jaylen Brown, Gordon Hayward, Marcus Smart, Enes Kanter, Daniel Theis, Larry Bird, Robert Parish, Danny Ainge et Bill Russell. Honneur aux jeunes donc, et à ceux qui squattent habituellement le banc, et à ce petit jeu-là on a ainsi pu profiter un petit quart d’heure de notre arbre fruitier préféré – Vincent Poirier – ainsi que de l’idole du peuple Tacko Fall, qui a peut-être déjà gagné sa place au prochain All-Star Game gràace à ses 6 points en neuf minutes. Pas de titulaires pas de problèmes ar contre pour… James Harden, à qui on avait apparemment promis des filles à l’hôtel en cas de gros match. A l’arrivée 35 pions et un petit sourire en coin pour Ramesse, sacré coquin.
  • Mavericks – Sixers : le dernier match de cette session scrimmages, on aimait bien mais très franchement on est heureux que ça s’arrête. Luka Doncic a encore assuré le minimum, Kristas Porzingis est revenu gambader après son absence lors du « Game 2 », en face Joel Embiid était encore absent et l’esprit de Ben Simmons également, et ce sont finalement Tobias Harris et le banc qui ont porté les Sixers, alors que du côté texan, le duo J.J. Barea / Antonius Cleveland a également assuré en sortie de banc. Quelle phrase mes amis, quelle phrase.
  • Le Top 5 pour les amateurs de sensations douces et/ou fortes (à venir)
  • Le point sur la TTFL (MÊME SI CA NE COMMENCE QUE LE 30 JUILLET NOM DE DIEU)

Voilà voilà, comme dirait le meilleur d’entre nous, et nous on se retrouve demain soir pour le début des choses sérieuses avec les deux premiers matchs de la reprise, officielle cette fois-ci.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top