Warriors

Kevin Durant jaloux du traitement médiatique réservé à Stephen Curry dans la Baie : bah alors, on veut être Chef à la place du Chef ?

Kevin Durant

Kevin « Iznogoud » Durant.

Source image : YouTube

Que ce soit avant ou après le départ de Kevin Durant vers Brooklyn, beaucoup de choses ont été dites et écrites sur la place de KD au sein des Warriors ainsi que sa relation avec ses coéquipiers. Avec la sortie récente du bouquin d’Ethan Strauss concernant la dynastie Golden State, ce thème est revenu sur la table et on apprend que KD était particulièrement agacé par le soi-disant favoritisme médiatique envers Stephen Curry. 

La dernière saison de Kevin Durant à Golden State n’a pas été un long fleuve tranquille. Entre l’embrouille avec Draymond Green, les rumeurs de départ, les résultats pas toujours à la hauteur et finalement cette rupture du tendon d’Achille, ça sentait la fin de l’aventure KD dans la Baie. Et visiblement, ce qui a particulièrement agacé Durant dans ce contexte-là, c’est la façon dont les médias locaux auraient favorisé Stephen Curry à ses dépens. C’est ce qu’on apprend dans le livre d’Ethan Strauss, The Victory Machine : The Making and Unmaking of the Warriors Dynasty, dont un extrait a été publié sur HoopsHype. Avant de rentrer dans les détails, on vous rappelle juste que Strauss est considéré comme l’un des principaux insiders de la franchise de la Baie, un insider que Kevin Durant ne porte pas dans son cœur. En février 2019, lors d’une conférence de presse d’après-match, KD avait critiqué Strauss en citant son nom et en remettant en cause son professionnalisme suite à un article publié sur The Athletic concernant un potentiel départ de Durant lors de la Free Agency. Donc clairement, il y avait de l’eau dans le gaz entre Strauss et Durant au cours de la saison dernière, et ce n’était pas un épisode isolé. Car un mois avant cette conférence de presse, Strauss avait sorti un autre article sur KD dans lequel il mettait en avant la façon dont les Warriors tentaient de satisfaire Durant en lui réservant plus d’actions offensives sur les parquets. Là encore, la superstar n’avait pas du tout apprécié. Et c’est là que le soi-disant favoritisme médiatique réservé à Stephen Curry rentre en jeu. Extrait.

« J’ai essayé de lui expliquer mon point de vue, en lui disant que je n’avais rien contre le fait qu’il possède une marge de manœuvre avec son contrat, et en insistant sur le fait que j’avais de bonnes raisons d’écrire ce que j’avais écrit. KD n’était pas convaincu et il m’a accusé d’avoir fait ça pour ‘énerver les fans de Steph’. Pour lui, c’était un thème constant dans la Baie. Tous les médias locaux ici voulaient juste lécher le cul de Steph à ses dépens. Durant se plaignait régulièrement de ça. Il se chamaillait souvent avec des fans des Warriors sur Twitter, en les accusant de favoriser Steph à ses dépens. »

– Ethan Strauss.

Jalousie ? Insécurité ? Paranoïa ? On vous laisse débattre là-dessus mais ce qui est sûr, c’est que Kevin Durant ne se sentait pas apprécié à sa juste valeur chez les Warriors, tandis que Stephen Curry a lui toujours été le golden boy à Golden State. Cela ne signifie pas que KD avait un problème direct avec Steph, c’est surtout qu’il était frustré par la manière dont les médias et les fans auraient – selon lui – favorisé Curry à ses dépens. En même temps, s’il s’attendait à avoir une cote d’amour relativement similaire à celle du Baby Faced Killer dans la Baie, on peut comprendre sa frustration. Drafté par Golden State et symbole même de la dynastie Warriors, le sniper est le chouchou de la Dub Nation et personne ne peut vraiment rivaliser avec ça, peu importe le niveau sur les terrains. Kevin Durant a joué un basket de rêve à Oakland, il a aidé la franchise à remporter deux titres supplémentaires en étant nommé MVP des Finales à chaque fois, mais contrairement à Curry, il n’a pas fait toute sa carrière aux Warriors. Il n’a pas joué chez les Dubs quand ces derniers étaient dans les bas-fonds de l’Ouest. Il n’est pas le symbole de l’ascension de Golden State vers les sommets de la NBA et de la révolution Warriors. Pour toutes ces raisons, KD ne pouvait pas atteindre le niveau de Curry en matière de popularité.

La relation entre Kevin Durant et les Warriors s’est détériorée au cours de la dernière saison de KD dans la Baie, et cet épisode est une confirmation supplémentaire. Malgré les titres collectifs et individuels, la superstar ne s’est visiblement jamais senti 100% à l’aise à Golden State, et un départ était tout simplement inévitable. 

Source texte : HoopsHype

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top