Sixers

Joel Embiid blessé à l’épaule dans une défaite face à Cleveland : phrase pleine de lose, on peut difficilement faire pire

Joel Embiid 27 février 2020

Ça devient très compliqué pour les Sixers.

Source image : NBA League Pass

Si vous pensiez que les maux passagers des Sixers étaient sur le point de s’étioler et que la bonne volonté de Joel Embiid suffirait à faire patienter les fans de Philly jusqu’au retour de Ben Simmons, la suite risque de ne pas vous plaire. Car il y a cette défaite à Cleveland, on s’en remettra, mais il y a surtout la sortie sur blessure de Joel Embiid après huit petites minutes. Ce ne sera peut-être pas grand chose, mais ça commence à faire beaucoup.

Il y a tout d’abord eu ce choc avec Ante Zizic sur une prise de position, puis ces lancers tirés en grimaçant. Puis ce changement, et puis plus rien. Match terminé pour Joel Embiid après huit petites minutes de jeu, un match que les Sixers finiront par perdre face à une équipe des Cavs qui a retrouvé un nouveau souffle depuis la prise en main du groupe par J.B. Bickerstaff. Un match plein pour Collin Sexton, les très bons apports de Larry Nance Jr. et Mattwhew Dellavedova en sortie de banc, et en lisant le début de cette phrase vous comprendrez aisément que ce ne fut pas le match de l’année pour les joueurs de Brett Brown. Mais on le disait plus haut, plus que le match en lui-même, c’est bien les nouvelles venant du cabinet du doc que l’on attendra avec impatience aujourd’hui. Ben Simmons est déjà absent pour une quinzaine de jours, Philly galère à enchainer les bons matchs à un mois et demi des Playoffs, et une absence prolongée du Process ne viendrait que jeter encore un peu plus de froid sur une saison déjà bien tiède en Pennsylvanie.

Le pivot camerounais passera une IRM en journée pour évaluer la gravité de ce qui s’apparente pour le moment à une entorse de l’épaule et si Brett Brown a rebondi sur cette sale affaire en évoquant la possibilité de se montrer pour d’autres joueurs en cas d’absence prolongée de Jojo… ça doit commencer à tirer un peu la gueule dans les bureaux du Wells Fargo Center. La « bonne » nouvelle ? Les Knicks, les Kings, les Warriors et les Pistons sont au programme des quatorze prochains jours, et les Tobias Harris, Al Horford and co. sont grandement capables de gérer tout ça. La mauvaise ? Il y a également… les Clippers et les Lakers au menu, et au lieu d’une belle manière de se jauger c’est peut-être un sacré guet-apens dans lequel les Sixers vont devoir mettre les pieds.

Une nouvelle défaite à l’extérieur (108-94), la 21ème en 30 matchs, et un Joel Embiid qui rejoint Ben Simmons à l’infirmerie ? On pouvait difficilement faire pire en matière de lose. Il s’appelle comment le site qui nous faisait marrer là, il y a quelques années ? Ah oui, vie de merde point com.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top