Magic

Evan Fournier cartonne et le Magic se rapproche de la septième place à l’Est : Charenton est en liesse… et Brooklyn est en sueur

Evan Fournier

Vavane peut serrer le poing.

Source image : NBA League Pass

Étincelant la nuit dernière sur le parquet d’Atlanta, Evan Fournier a confirmé sa bonne forme mais surtout, le Magic a continué sur sa bonne dynamique. Vavane et les siens enchaînent les wins et la septième place de l’Est n’est désormais plus très loin. Attention les Nets, ils arrivent !

On peut le dire, Evan Fournier a véritablement retrouvé la forme. Après un début d’année 2020 pas tip top, le dégarni de Charenton n’est pas du genre à rigoler en ce moment. Demandez donc aux Hawks, qui ont été victimes du Frenchie la nuit dernière sur leur propre parquet. 28 points au total pour Vavane, avec en prime un money time de patron. 14 pions dans le quatrième quart-temps et une agressivité constante vers le panier, sans oublier quelques shoots extérieurs pour faire bien. Le Frenchie ne voulait pas lâcher la rencontre face à la lanterne rouge de l’Est et il a fait ce qu’il fallait pour sécuriser la victoire d’Orlando. Si la défense d’Atlanta est évidemment loin d’être une référence en NBA, c’est même l’une des pires, la prestation de Fournier est tout de même à souligner car elle confirme la belle dynamique de notre Evan national. Sur les cinq dernières rencontres, deux avant le All-Star Break et trois depuis, le meilleur copain de Rudy Gobert tourne à 23,6 points de moyenne, à 53,0% de réussite au tir dont 40,5% derrière l’arc, et même 1,8 interception. Tiens, il y a comme une odeur de Mondial par ici vous ne trouvez pas ? Et puis surtout, il ne fait pas ces stats-là dans le vide, car elles se traduisent en plusieurs victoires pour son Magic. Sur ces cinq matchs, les hommes de Steve Clifford sont repartis avec quatre succès dans la besace, deux contre Atlanta, un contre Detroit et un face à Brooklyn.

Justement, en parlant des Nets, ils sont probablement en train de transpirer un peu en ce moment. Derrière le Top 6 de l’Est, les équipes de Brooklyn et Orlando sont lâchées mais elles vont se battre pour essayer d’éviter le monstre Giannis Antetokounmpo et ses Bucks au premier tour des prochains Playoffs. Pas la bataille la plus clinquante à suivre, on l’avoue, mais on va quand même surveiller ce petit duel à distance, tout en gardant un œil sur le neuvième Washington, qui se retrouve 4,5 matchs derrière les Floridiens. Sauf catastrophe, Brooklyn (bilan de 26-31) et Orlando (26-32) devraient donc disputer la post-season pour la deuxième année consécutive, et seulement une défaite sépare les deux équipes à l’heure de ces lignes. Grâce à sa récente victoire au Barclays Center, le Magic a pu se rapprocher dangereusement de la bande à Kenny Atkinson, qui a perdu trois de ses quatre derniers matchs. Privés de Kyrie Irving jusqu’à la fin de la saison, les Nets connaissent une campagne plutôt compliquée avec beaucoup d’irrégularité et de bobos. Brooklyn faisait partie des très belles surprises de la saison passée mais les New-Yorkais peinent à rebondir dessus. On pourrait dire la même chose du côté de la Floride, car Orlando n’a pour l’instant pas confirmé son finish exceptionnel de l’année dernière. Sauf qu’aujourd’hui, c’est bien Evan Fournier et ses potes qui sont sur la pente ascendante. Et qui sait, peut-être qu’ils vont nous refaire le coup. Pour rappel, il y a quasiment un an jour pour jour, le Magic entamait une série de 14 victoires en 20 matchs.

Si les performances de Vavane font évidemment plaisir, c’est toute l’équipe d’Orlando qui est plutôt agréable à voir jouer actuellement. Réputés pour leur défense mais pas vraiment pour leur attaque, les Floridiens se sont lâchés récemment et c’est un peu le monde à l’envers à Disneyland. La balle bouge, ça fait l’extra pass, ça trouve les bons shoots et ça plante, en particulier du parking. L’une des pires équipes de la NBA au pourcentage à 3-points et au nombre de 3-points marqués, le Magic a claqué 57 banderilles lors de ses quatre dernières victoires (sur 140 tentatives, c’est-à-dire 40,7% de réussite avec plus de 14 tirs primés par rencontre). Parmi les raisons qui expliquent cela, on a notamment un Terrence Ross bien chaud en sortie de banc actuellement, lui qui apporte un vrai boost offensif. Autre joueur en pleine forme depuis cinq matchs, Aaron Gordon. On parle beaucoup de lui quand on discute tomars, mais là c’est vraiment son niveau de jeu des deux côtés du terrain qui mérite de la reconnaissance. Tournant à 22,6 points, 10,0 rebonds, 6,0 passes décisives, 1,6 contre et 1,0 interception sur les cinq derniers matchs, le double vainqueur du Slam Dunk Contest l’ailier est un peu sur tous les fronts en ce moment, lui qui a notamment sorti un énorme contre dans les dernières secondes face à Brooklyn, permettant aux siens de décrocher une victoire précieuse après avoir réalisé un gros comeback. Quand il évolue à ce niveau, avec en plus un Nikola Vucevic bien décidé à hausser le ton quand c’est nécessaire, forcément Orlando est plus dangereux. Enfin, petite mention aussi pour le sophomore Mo Bamba, séduisant mercredi à Atlanta (15 points, 10 rebonds, 4 contres), et pour James Ennis III, récupéré à la trade deadline et précieux aujourd’hui dans le cinq du Magic (13 points à Brooklyn et 12 à Atlanta), où il a remplacé Wes Iwundu.

Oui, le Magic est fun à voir jouer actuellement. Les titulaires comme les mecs du banc répondent présent en même temps, et ça gagne. Certes, Orlando profite d’un calendrier clément, avec des équipes qui sont loin d’être des forteresses défensives. Ceci étant dit, l’équipe floridienne ajoute des victoires à son bilan et cette bonne dynamique va peut-être permettre à Evan Fournier et sa bande de réaliser une belle fin de saison régulière, histoire d’arriver en Playoffs avec la septième place dans la poche arrière et un minimum de momentum.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top