Blazers

Gary Trent Jr., nouveau chouchou des Blazers : le sophomore est sorti de sa boîte, pratique en pleine course pour les Playoffs

Dans l’ombre des exploits de Damian Lillard, il y a ce mec-là.

Source image : YouTube

Actuellement neuvièmes à l’Ouest, les Blazers se battent chaque jour pour essayer d’accrocher les Playoffs. Les explosions offensives de Damian Lillard au cours des trois dernières semaines font évidemment la une à Portland, mais la bonne forme des hommes de Terry Stotts s’explique aussi par la belle contribution d’un jeunot de 21 ans.

Ce jeunot, c’est Gary Trent Jr., sophomore formé à Duke et qui est actuellement dans la meilleure période de sa jeune carrière. Le 18 janvier dernier, sur le parquet d’Oklahoma City, il avait choqué la Chesapeake Energy Arena en explosant avec 30 points au compteur, record en carrière largement dépassé après une campagne rookie où il n’a pas vraiment vu le jour. Cette grosse performance sonne comme un véritable déclic pour l’arrière. Car depuis ce jour-là, le fils à Gary Trent Sr. – ancien joueur NBA passé notamment par l’Oregon – n’arrête plus de contribuer pour une équipe de Portland qui tourne plutôt bien actuellement et qui tente de mettre le maximum de pression sur les jeunes Grizzlies, huitièmes à l’Ouest avec une avance de 2,5 matchs sur les Blazers. Sur les 11 dernières rencontres, la bande à Dame D.O.L.L.A. affiche un bilan de sept victoires pour quatre défaites avec notamment des succès contre Indiana, Houston, les Lakers, Utah, San Antonio et Miami. Pas n’importe qui, vous en conviendrez. Les moyennes de Trent Jr. sur la période ? 14,6 points en sortie de banc, avec également 1,3 interception, tout ça en 29 minutes de jeu par match et avec des pourcentages très propres, à savoir 52,7% de réussite au tir dont un excellent 47,9% du parking (34/71 derrière l’arc). C’est ce qu’on appelle un apport de beau gosse dans l’ombre de Lillard, qui ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à l’égard du gamin. Hier, après une nouvelle grosse perf de Trent Jr. (22 points à 8/11 et 5/7 de loin) dans la victoire de Portland face au Heat, le leader des Blazers a eu des mots forts le concernant.

« Vous adorez voir ça. Je lui ai dit l’autre jour, je ne sais pas si j’ai déjà été aussi fier ou heureux pour un autre jeune joueur depuis que je suis dans la ligue. Un deuxième tour de draft, McDonald’s All-American, il est sorti de Duke, mais n’a pas eu des opportunités tout de suite. Il avait beaucoup de choses à apprendre – son père a joué dans la ligue – et c’est ce qu’il a fait » a déclaré Dame via ESPN.

En pleine confiance offensivement, redoutable en catch & shoot, mais aussi bien agressif en défense et pas du genre à se laisser marcher dessus, Gary Trent Jr. pèse des deux côtés du terrain. La preuve, il est présent dans le cinq de Terry Stotts dans les quatrièmes quart-temps, signe de son importance actuelle à Portland. Aux côtés de Damian Lillard ou CJ McCollum, ou les deux, il régale, profitant parfaitement de ses opportunités et des tirs ouverts qu’il peut obtenir. En parlant d’opportunité, Gary Trent Jr. est en quelque sorte un produit des nombreuses galères qui caractérisent la campagne actuelle des Blazers. La très grosse blessure de Rodney Hood, victime d’une rupture du tendon d’Achille début décembre, fait notamment partie des épisodes douloureux de la saison de Portland, mais même plus récemment, avec des bobos pour les jeunes Anfernee Simons et Nassir Little, ainsi que pour Mario Hezonja face au Heat hier. À noter également que la belle série de Gary Trent Jr. a commencé quand CJ McCollum était à l’infirmerie, lui qui avait raté trois matchs à cause d’un pépin à la cheville entre le 18 et le 23 janvier. Ehh oui, parfois, il faut avoir des circonstances favorables pour pouvoir décoller, mais il faut surtout être prêt quand l’occasion se présente. Et sur ce point-là, Gary Trent Jr. a très bien répondu.

Très précieux pour les Blazers depuis une bonne dizaine de matchs, Gary Trent Jr. va devoir poursuivre sur sa bonne dynamique, car Portland a besoin de sa contribution pour espérer intégrer le Top 8 de l’Ouest avant la fin de la régulière. Et si on ne l’attendait vraiment pas à ce niveau en début de saison, l’arrière prouve aujourd’hui qu’il peut être un joueur très solide de rotation. Faut continuer comme ça gamin !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top