Knicks

Stephen Curry voulait être drafté par les Knicks : merci aux Warriors ou à ce petit coup de pouce du destin

Curry interview NY

Steph avec un maillot bleu de la Big Apple ?

Source image : Youtube

Stephen Curry, l’actuel meneur des Golden State Warriors est une superstar dans la Ligue. Et pourtant, ça aurait pu être bien différent. En effet, le joueur aurait pu être drafté par les Knicks, sûrement une des pires choses qui peut arriver à un joueur qui arrive en NBA. Ou alors le talent de Curry est trop grand et New York serait aujourd’hui au top… Wow, ces lignes sont compliquées à écrire.

Blessé depuis qu’il a reçu tout le poids d’Aron Baynes sur sa main lors du quatrième match de la saison, Stephen Curry a le temps de faire le tour des médias. Il espère toutefois revenir début mars. En attendant, il s’arrêtait discuter avec deux anciens Dubs pour leur podcast All The Smoke pour Showtime. Il s’agit de Stephen Jackson et Matt Barnes, d’anciens coéquipiers du double MVP. Stack et Curry ne se sont pas côtoyés longtemps puisque le premier a été tradé en tout début de la saison rookie du Chef. Ainsi, il lui demande comment il voyait l’équipe à cette époque et le joueur a joué la carte de l’honnêteté. Il connaissait les joueurs qui ont participé à la série de Playoffs We Believe qui restaient. Mais surtout, il revient sur sa Draft en 2009 et explique que la Baie d’Oakland n’est pas l’endroit où il devait initialement atterrir. Stephen avait d’autres projets pour son début de carrière dans la Grande Ligue.

« Je voulais aller à New York et je pensais que j’allais y aller. À la Draft, dans la Green Room, j’étais du genre je vais être huitième et New York va m’avoir. Puis j’ai eu un appel de Larry Riley, qui m’a dit ‘On va te sélectionner en septième place.' »

C’est peut-être un mal pour un bien qui est arrivé à Stephen Curry. Est-ce que les Knicks auraient réussi à monter un collectif de la même façon que les Warriors ont pu le faire autour du Baby Face Killer ? À l’époque, Mike D’Antoni était l’entraîneur et le franchise player s’appelait David Lee. Ils vont finalement récupérer Jordan Hill à la Draft avant de l’échanger au milieu de la saison contre Tracy McGrady. C’est un sacré what if quand on y pense un peu. Qu’auraient donné les Knicks de Curry, Carmelo Anthony et Amar’e Stoudemire ? Les Warriors auraient-il pu gagner trois titres dans la dernière décennie ? Que serait devenu Klay Thompson sans son Splash Bro et que serait-il arrivé à Jordan Hill ? Bon, pour cette dernière question, quand ta meilleure saison en carrière est avec les Lakers version 2014-15, ça ne sent pas bon de toute façon. Pour SC30, Phil Jackson serait quand même arrivé en 2014 et l’aurait dégagé de Gotham. Bah ouais, il paraît que c’est pas en mettant des 3-points qu’on gagne un titre. Et évidemment Melo et Stoud n’auraient pas eu de bagouzes faut pas déconner. Par contre le dernier aurait toujours une petite histoire d’extincteur à vous conter.

Steph était jeune, inconscient, la Grosse Pomme fait rêver, c’est normal de vouloir y être drafté. Mais sérieusement entre nous, pour le basket ce n’est plus vraiment ce qu’il se fait de mieux. T’es quand même mieux maintenant sous le soleil californien, à gagner des titres en plus.

Source texte : Showtime Basketball

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top