Warriors

Preview Warriors – Rockets : vous êtes sûrs qu’on ne peut pas déprogrammer ce match ? Vraiment ? Sans blague ?

Warriors

Début du défouloir à 23h, probablement un mauvais moment à passer pour les Warriors.

Source : Youtube

Dans la tête d’Adam Silver, ce match était évidemment programmé pour entretenir une rivalité grandissante ces dernières saisons : les Warriors contre les Rockets. Cependant, la malchance n’aidant pas, l’affiche de rêve s’est transformée en potentielle exécution sommaire. Tant pis, trop tard pour déprogrammer, alors éloignez les enfants, début de la purge à 23h en direct du Chase Center. 

C’était censé être un beau cadeau pour les fans, mais ce match sera finalement une vengeance offerte en antenne internationale, offerte à des Rockets qui se sont fait rouler dessus par les Warriors depuis quelques années. L’occasion pour nous de revenir sur l’une des rivalités de ces dernières années, parce qu’on ne va quand même pas vous faire une analyse détaillée du roster de Steve Kerr, lui-même ne connaissant pas le CV de tous ses joueurs cette saison.

Tout commence donc en 2015, l’année du premier titre de ce qui deviendra la « dynastie des Warriors ». L’équipe de la Baie élimine alors les Rockets en Finale de Conférence. On continue avec un petit clin d’œil en début de saison régulière suivante lorsque les Warriors battent le record du meilleur début de saison de l’histoire jusqu’alors détenu par les… Rockets, avant de les éliminer au premier tour des Playoffs. La bande à Stephen Curry va remporter l’année suivante un second titre sans (pour une fois) humilier les Texans. La franchise de Houston va alors tout mettre en œuvre pour battre enfin les Californiens, cela devient même une obsession et ils le crient à qui veut l’entendre : ils vont mettre fin à leur dynastie. Forts du meilleur bilan de la ligue, les Texans arrivent alors sûrs de leurs forces, toujours en Finale de Conférence, toujours contre Golden State, évidemment. Tout va pour le mieux pour Houston, les mecs mènent même 3-2, cependant la blessure de Chris Paul les perturbera au point de nous offrir un choke monumental et de permettre aux Californiens de filer une nouvelle fois en Finale pour y remporter leur troisième titre en quatre ans. Pour finir en beauté, l’année dernière les coéquipiers de James Harden se feront éliminer 4-2 par des Warriors tout simplement trop forts pour eux. Cette fois-ci pas d’excuses pour les hommes de Mike D’Antoni. En résumé, cette rivalité se résume surtout à des Rockets envieux des succès de l’équipe de la Baie et qui criaient alors sur tous les toits qu’ils y arriveraient bien un jour… sans qu’ils n’y soient finalement jamais arrivé. Trop triste.

Mais cependant, cette saison, on ne vas pas se mentir, il ne « devrait » y avoir aucun suspense. Car accrochez-vous, les Warriors sont tombés dans les abysses les plus profondes de la ligue et atteignent aujourd’hui des sommets de médiocrité, la faute à une succession de pépin plus dense encore qu’à l’intérieur d’une Pink Lady. On l’a assez répété, les pensionnaires du Chase Center n’ont plus d’espoir pour cette saison et ont déjà la tête à l’an prochain. La seule bouffée d’air frais dans cette agonie est peut-être… le début de la rééducation de Stephen Curry, qui pourrait même revenir avant la fin de la saison histoire de s’échauffer. Cette pâle copie de l’équipe que vous connaissez tous risque donc fort de se faire écraser par des Rockets qui tournent assez bien, en tous cas beaucoup mieux que les Fake Dubs. Les compères de James Harden pointent ainsi à la troisième place de la Conférence Ouest avec un bilan de 21 victoires pour 9 défaites (8-2 sur les dix derniers), l’association de The Beard et du Brodie fonctionne bien et quand l’adresse est là le numéro 13 est injouable. Bref, pour ceux qui ont vu Le monde de Narnia, on assistera probablement ce soir à un remake de la scène où Aslan le lion majestueux et sans défense se fait couper la crinière et tuer par l’infâme sorcière blanche, en d’autres mots un grand supplice pour les fans des Warriors tandis que cela pourrait enfin jubiler du côté du Texas.

Après deux ans à clamer sur tous les toits qu’ils se sont construits pour battre les Warriors, les Rockets vont enfin pouvoir réaliser leur rêve… Dommage pour eux, ce ne sera pas en Playoffs.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Alex

    26 décembre 2019 à 1 h 38 min at 1 h 38 min

    Hahahahaha !!!! Dubs en force !!!

  2. Lo

    26 décembre 2019 à 1 h 40 min at 1 h 40 min

    Papapapapa Strenght in numbers ! J’y croyais pas ..
    Enfin un match qui fait plaisir parmi tous ceux qui piquent les yeux depuis le début de saison. Il suffisait de laisser Poole en porteur de serviettes..
    Superbes 5 dernières minutes et voir la barbe se faire taper à Noël avec le GSW G League, ça fait plaisir !!! Merry Christmas

  3. Cyroulette

    26 décembre 2019 à 1 h 52 min at 1 h 52 min

    Le rêve de battre les Warriors… un beau cauchemar ouais. Le lion n’est pas mort et la sorcière au fond du trou ce soir.
    Magnifique match des Warriors tout en agressivité et en intelligence. Damian Lee sort le match de sa vie et Draymond est sorti de son hibernation. Un beau cadeau de noel.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top