Knicks

David Blatt est de retour en NBA : ce sera dans l’ombre, ce sera avec les Knicks, et cette fois-ci LeBron n’aura pas sa peau

David Blatt 19 décembre

Fini la sérénité à la grecque, bienvenue dans l’enfer de Gotham.

Source image : YouTube

L’info est passée relativement à la trappe hier soir, probablement parce que le Burger Quiz occupait tous les esprits ouverts de la communauté. David Blatt est de  retour dans le giron, non pas dans cette commune de 175 habitants dans le 01 mais bien dans le giron… NBA, et du coté des Knicks plus particulièrement. Trop fatigué physiquement et mentalement pour se rasseoir sur un banc, David y occupera un rôle de consultant des opérations basket.

On ne sait pas combien il sera payé, mais Dieu sait qu’il aura du boulot. Les Knicks et la NBA dans sa globalité semblent parfois déconnectés lorsqu’il s’agit de reconnaître le talent des tacticiens internationaux (Blatt est américano-israélien), et on imagine avec un peu de transpiration quel genre de tâche les dirigeants de New York pourraient filer à Dave… Scout pour la franchise de G League, commercial en machines à café, assistant de l’assistant de l’assistant vidéo, attention au blasphème car la NBA n’en serait pas à son coup d’essai avec le coach vainqueur de l’Euro 2017 avec la Russie ou de l’Euroleague 2014 avec le Maccabi. Si si, souvenez-vous, David Blatt c’est évidemment le mec qui avait été dégagé de Cleveland en janvier 2016 après avoir conduit les Cavs en Finale NBA quelques mois auparavant (défaite face aux Warriors, sans Kevin Love et avec un Kyrie Irving présent seulement un match en Finales), le mec qui avait été dégagé de Cleveland avec un bilan en cours de 30-11 et une première place à l’Est, grande première d’ailleurs dans l’histoire de la NBA. LeBron James préférait le génie enfoui de Tyronn Lue et Blatt avait alors du faire ses bagages direction l’Europe, en se disant que gagner huit matchs sur dix pendant un an et demi ne suffisait apparemment pas.

Pour ce qui est des victoires ? Davidou ne devrait pas trop avoir à s’en faire à New York, attention à l’amplitude thermique hein, et c’est donc à ce poste obscur de consultant des opérations basket qu’il évoluera désormais, en lien direct avec le président des opérations basket Steve Mills. Mills qui avait d’ailleurs, selon plusieurs sources, proposé le poste de coach à Blatt mais une proposition que l’ancien coach de l’Olympiakos aurait refusé, ses soixante balais et sa sclérose en plaques étant deux freins évidents au boulot usant de head-coach en NBA. C’est donc en live de son nouveau bureau que Blatt essaiera de faire comprendre à Mike Miller que Marcus Morris n’est pas un meneur de jeu, que Julius Randle est un escroc et que la meilleure attaque c’est la défense, et c’est donc en direct de son bureau qu’il pourra compter sur ses doigts un nombre de défaites en fin de saison qui sera à peu près égal au nombre de matchs qu’il a perdu avec ses différents clubs en vingt ans de carrière en Europe.

David Blatt de retour en NBA c’est acté, et on espère cette fois-ci que LeBron James ne le fera pas sauter de son siège. La bonne nouvelle ? C’est qu’on a peut-être trouvé un mec capable d’expliquer au coaching staff des Knicks ce qu’est une vraie rotation. La mauvaise ? C’est que son rôle de consultant ne lui permettra peut-être pas de s’approcher plus que ça du terrain. On surveille tout ça mais voilà une nouvelle plaisante en tout cas, car il y a enfin quelqu’un à New York qui connait le basket.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top