Warriors

D’Angelo Russell ne veut pas gâcher d’énergie à penser aux rumeurs de trade : vaut mieux en garder pour gagner des matchs, car c’est pas fameux

D'Angelo Russell

La tête que tu fais quand t’es venu jouer avec Stephen Curry, mais que la réalité te rattrape avec Alec Burks et Glenn Robinson III.

Source image : YouTube

Depuis son arrivée aux Golden State Warriors, D’Angelo Russell est toujours remis en question, que ce soit au niveau de son duo avec Stephen Curry ou à travers des rumeurs de trade. Pour The Athletic, DLo est revenu sur son été en tant qu’agent libre et sur les raisons de son arrivée aux Warriors.

Après une évolution saisissante et une saison réussie du côté de Brooklyn l’an passé, D’Angelo Russell se retrouvait agent libre l’été dernier. De quoi attiser les convoitises de quelques franchises comme les Wolves de son pote Karl-Anthony Towns, ou son ancienne équipe des Lakers. Mais DLo a finalement pris la direction de la Baie de San Francisco, tout ça dans le cadre d’un sign & trade avec Kevin Durant. Cette décision faisant immédiatement débat, et à peine le contrat signé, beaucoup parlaient déjà de l’ancien Net comme une future monnaie d’échange. Russell entend ce qui se dit sur lui, mais il est un joueur de Golden State, point barre.

« Je m’en fous. C’est aussi simple que ça. Quand vous parlez de contrat max à venir et d’apprendre de ces gars autant que possible et aussi vite que possible, c’est ce que je fais, car vous ne savez jamais à quel moment vous allez être envoyé ailleurs. Je ne peux pas contrôler ça. Je ne peux pas contrôler si Bob Myers est du genre à faire, yo, allons récupérer untel ou untel contre ci et ça et faisons ce pick. C’est son job. Je ne peux pas contrôler ça ou dire quoi que ce soit à ce propos, surtout si j’en fais partie. Donc je ne gâche pas d’énergie à m’inquiéter à propos de ça. »

DLo est donc venu aux Warriors chercher son contrat max et apprendre de ses nouveaux coéquipiers. Comment peut-on lui reprocher ? Quelle chance de pouvoir perfectionner son tir aux côtés de Jordan Poole, de recevoir les meilleurs conseils concernant la diet de Draymond Green, ainsi que les astuces du Chef Stephen Curry pour soigner les chevilles et les mains ! D’Angelo décrit ce qui l’a poussé à faire le choix de rejoindre les Warriors.

« Ce n’était pas nécessairement, oh, Steph et moi allons être ensemble sur le backcourt, est-ce que ça va marcher ? Est-ce que ça ne va pas marcher ? Klay sort d’une blessure. Ils sont un petit peu plus vieux. Ce sont les avantages et les inconvénients. Mais c’était plus, je dois prendre une année et apprendre de ces gars. Enfin nous avons signé un contrat de quatre ans. J’espère quatre ans. Je dois prendre quatre ans et apprendre. Je vais jouer au basketball. C’est ce que je fais. Mais apprendre en dehors du terrain aussi. Je peux prendre du cerveau de Steph concernant n’importe quoi. C’est un luxe à avoir. Vous construisez ces relations, vous apprenez ce qu’il vous plaît, ce que vous voulez savoir et devenez une meilleure personne. »

On l’a bien compris, DLo est un joueur des Warriors. Perspicace. Mais la question reste, cependant, toujours la même : pour combien de temps ? L’avenir nous le dira, mais on lui souhaite en tout cas d’avoir la chance de jouer avec les vrais Warriors accompagnés de Steph, Klay et Draymond. En attendant, il apprend. 

Source texte : Anthony Slater – The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top