News NBA

Kenneth Faried coupé en Chine : ah, c’est vraiment possible de se faire couper en Chine ?

Kenneth Faried

League sources told il a commencé à parler chinois quand on lui a annoncé qu’il allait être coupé.

Source image : Youtube

Kenneth Faried, qui avait dit au revoir à la NBA le mois dernier, doit dorénavant dire au revoir à la CBA. En effet, son équipe des Zhejiang Lions a décidé de le couper. Coup dur pour l’ailier fort, qui n’aura joué qu’un petit mois dans la ligue chinoise. 

Il y a tout juste un mois, Kenneth traversait le Pacifique pour se rendre en Chine tâter la balle. Il avait signé un contrat d’un an pour plus de quatre millions de dollars. Vous voulez des nouvelles ? Petit problème… bah l’aventure s’arrête au bout d’un mois d’après Emiliano Carchia de Sportando. The Manimal a eu le temps de jouer seulement sept petits matchs du côté de Zhejiang Guangsha, de quoi tourner à 17,3 points à 48,1% au tir, avec 10 rebonds en prime en 29,4 minutes jouées par match. Des chiffres pas oufs pour un ancien joueur NBA, surtout lorsqu’on voit des gars comme son ancien coéquipier Ty Lawson, ou encore Lance Stephenson et Jeremy Lin, s’éclater dans cette ligue où globalement n’importe quel type passé par la NBA avec deux bras et deux jambes peut briller. Cependant, les raisons de la fin de l’aventure entre l’ancien Nugget et les Lions n’ont pas été communiquées. Cela pourrait être lié à une blessure comme l’agence de presse chinoise Xinhua a pu l’indiquer la semaine passée. Dernier coup de poignard, Faried vient d’être remplacé par l’ancien Hawk Miles Plumlee, toujours selon Emiliano Carchia. Dur.

La trajectoire de Kenneth Faried est quand même compliquée depuis sa très bonne participation au Mondial 2014 où il avait carrément été élu dans le cinq de la compétition. Les changements dans la NBA auront eu raison de lui. En galère contre les intérieurs fuyants mais aussi face aux grands du poste cinq, The Manimal aura petit à petit perdu sa place. Chez les Nuggets, il n’a commencé que 34 matchs en 2016-17, et n’a joué que 32 rencontres en 2017-18. Son passage à Brooklyn (enfin surtout sur le banc) a été le prime de sa régression. Il tournait avec les Nets à 9,8 minutes par match, le temps de marquer 5,1 points et choper 3,7 rebonds. Son passage intéressant aux Rockets dans le système de Mike D’Antoni, pour pallier la blessure de Clint Capela, avait ravivé la flamme chez certains fans de NBA. Mais cela n’aura pas duré. Les 25 matchs joués par Kenneth dans le Texas ont été insuffisants pour retrouver un contrat dans la Grande Ligue cette saison. Pas certain que son départ forcé de la CBA, où même MarShon Brooks réalise des cartons, ne l’aide à retrouver les chemins d’une franchise NBA. Puis sérieux, ça fait quoi de se faire cut pour Miles Plumlee ?

L’avenir de ce bon vieux (enfin pas si vieux quand même) Kenneth Faried est très incertain. Mais il pourra s’inspirer de la situation de Melo s’il veut un jour revenir en NBA. Une pincée de patience et une petite situation favorable pourraient peut-être l’aider à faire un retour au plus haut niveau. Le cas échéant, Kenneth, on se revoit en BIG3 League.

Source : Emiliano Carchia – Sportando

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top