News NBA

Les audiences TV de la NBA sont en berne en ce début de saison : Adam Silver fait la gueule… mais nous on a les explications

Adam Silver 20 novembre

Y’a pas de problèmes, y’a que des solutions.

Source image : NBA League Pass

Début de saison NBA 2019-20 compliqué pour les chaines de télévision américaines. Le nombre de téléspectateurs de la Grande Ligue est clairement en baisse par rapport aux années précédentes, on en connait un qui doit faire la gueule…

TNT et ESPN, les deux superpuissances télévisuelles en matière de retransmission NBA aux États-Unis… sont en alerte. Après seulement un mois de compétition, les deux chaines ont déjà combiné neuf matchs avec moins d’un million de personnes devant le poste. A titre de comparaison, sur la saison 2018-19, ce phénomène ne s’était produit que pour…donc  dix-neuf matchs. Ce précédent bilan devrait être largement dépassé pour l’exercice en cours. Les chiffres mentionnés sur SportsMediaWatch restent assez évasifs, difficile donc de les commenter plus en profondeur. Toujours selon ce même article, les audiences télé de National Hockey League semblent elles en légère amélioration sur le début de saison, comme ça a également été le cas pour la saison 2019 désormais terminée de Major League Baseball. Ce n’est donc pas une baisse d’audience générale qui se globalise pour tous les sports majeurs du pays. Néanmoins, nous pouvons avancer la spéculation suivante, la NBA est de loin la ligue sportive américaine la plus exportée aux quatre coins de la planète. Il y aurait donc davantage de fans… étrangers qui ne regardent plus les matchs NBA à travers les dispositifs de retransmission de la télévision de l’Oncle Sam ? Cela va sans dire que la NBA n’est pas forcément en perte d’exposition médiatique, bien au contraire, puisque la Ligue de basket vit très bien et prospère un peu partout sur la planète.

Néanmoins, notre riche vivier d’experts présents au sein de la rédaction a émit des premiers éléments de réponse à cette actuelle tendance médiatique relative à la NBA. Les résolutions énoncées  – parfois factuelles, parfois hypothétiques – ci-dessous sont le fruit de longues études menées par nos soins, mêlant analyses de données diverses et variées, ainsi que consensus collectifs résultant de longs moments d’échange entre nous. Ainsi, nous présenterons comme introduction à notre thèse, la base suivante:

Les audiences télé’ de la saison 2019-20 de NBA sont en baisse…

  • Parce que l’association des défenseurs du marcher sifflé a arrêté de regarder les matchs des Rockets et des Bucks.
  • Parce qu’il n’y a pas le Wi-Fi en Slovénie.
  • Parce qu’un demi-million de fans des Warriors sont devenus fans… de pelote basque.
  • Parce que la Chine a trafiqué le réseau Internet des États-Unis.
  • Parce qu’Hassan Whiteside n’est pas un produit vendeur.
  • Parce que Kawhi Leonard joue un match sur quatre.
  • Parce qu’on sait tous que les Warriors seront champions. Ah.. pa.. mai… ah ok.
  • Parce que les Américains préfèrent regarder Mask Singer, celui avec Camille Combal, parce que dedans il y’a… un panda basketteur.
  • Parce que les matchs de 48 minutes de temps de jeu effectif se traduisent par des retransmissions télé de 2h30 (donc 150 min – 48 min = 102 minutes de pub trop relou), c’est plus possible.
  • Parce que la kiss cam, les cheerleaders ou les courses de bébé c’était drôle au début, mais au bout de huit saisons on a compris le délire.
  • Parce qu’un Dirk et un Tony qui partent en retraite, c’est deux pays en moins devant les matchs.
  • Parce que le naufrage annoncé des Nets de Kyrie et KD, c’est environ 45% de la communauté basketix en moins.
  • Parce que LeBron avec le maillot des Lakers, c’est environ 38% des fans de Kobe qui se sont crevés les yeux.
  • Parce qu’en attendant Zion.
  • Parce qu’en attendant Embiid vs Karl-Anthony Towns II.
  • Parce que D-Wade et Melo plus là, c’est un sacré contingent de nostalgiques des années 2000’s en moins.
  • Parce que la majorité des fans attend le All-star Game.

Faîtes-en ce que vous en voulez mais nous, on pense avoir mis le nez sur quelque chose. A très vite pour d’autres investigations de top-niveau, on retourne sur notre terrain de chasse favori, à savoir la piste aux indices. Allez, café.

1 Comment

1 Comment

  1. ETIENNE LEGER

    26 novembre 2019 à 15 h 26 min at 15 h 26 min

    Parce que Internet ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top