Spurs

Après l’ASVEL, Tony Parker s’imagine bien proprio des Spurs un jour : avec Duncan en coach et Manu en manager général ?

Tony Parker

Toujours plus haut Tony !

Source image : YouTube

Tout récemment, Tony Parker a vécu l’immense honneur de voir son fameux numéro 9 être retiré par les Spurs. Un moment énorme, qui symbolise autant sa magnifique carrière NBA que la fin définitive de celle-ci. Mais étant un homme de challenges, T.P. continue de se lancer des défis. L’un d’entre eux ? Devenir un jour propriétaire des… Spurs. 

Jusqu’où peut monter Tony Parker ? Même si sa carrière de basketteur est désormais derrière lui, on peut toujours continuer à se poser cette question-là car T.P. est le genre de mec qui essaye toujours de repousser ses limites, que ce soit sur un parquet ou en dehors. Aujourd’hui, il a évidemment raccroché les sneakers mais il s’investit à fond dans sa nouvelle vie, où le club de l’ASVEL tient évidemment une place très importante. Actionnaire minoritaire du club depuis 2009, il a pris le contrôle cinq années plus tard en devenant l’actionnaire majoritaire ainsi que le président de l’équipe. Tony P. a donc une petite expérience dans le domaine « proprio » et s’il a aujourd’hui comme objectif principal d’amener l’ASVEL dans les hautes sphères du basket européen, il pense comme d’habitude aller encore plus loin. Dans le cadre de la sortie de son autobiographie « Au-delà de tous mes rêves » des Éditions Solar, la légende du basket français a lâché un entretien avec Antoine Grynbaum de Yahoo Sports France, et le sujet de prendre le contrôle de la franchise de San Antonio est arrivé sur la table.

« Antoine Grynbaum (A.G.) : Votre rêve ultime, que l’ASVEL devienne une franchise NBA dans une ligue transatlantique et mondiale ?

Tony Parker (T.P.) : Il faut voir comment l’Euroligue évolue. Les patrons de l’Euroligue décideront. Je veux aller le plus haut possible, donc gagner l’Euroligue avec l’ASVEL.

A.G. : Et devenir propriétaire d’une franchise NBA… vous voyez de qui je parle ?

T.P. : Président des Spurs ? Oui, c’est un challenge. Les Clippers ont été rachetés 2 milliards en 2014 (par Steve Ballmer, ex-PDG de Microsoft). Combien m’a coûté l’ASVEL ? Je ne parle pas de ça. »

Des anciens joueurs qui prennent les clés d’une franchise NBA, c’est quasiment du jamais-vu. La preuve, Michael Jordan, considéré par la plupart comme le GOAT et véritable idole de Tony, fut le premier à devenir propriétaire majoritaire d’une franchise en 2010, quand il a pris le contrôle des Charlotte Bobcats, aujourd’hui Hornets. Juste pour info, les Spurs sont aujourd’hui évalués à plus de 1,6 milliard de dollars, faisant de San Antonio la 13è franchise avec la plus grande valeur en NBA d’après les derniers chiffres de Forbes qui datent de début 2019. Donc bon, c’est très compliqué financièrement parlant, et le terme « challenge » utilisé par Tony Parker prend tout son sens. Mais ce qui est sûr, c’est que T.P. va tout faire pour y arriver si c’est vraiment son objectif dans le futur. En attendant, il va continuer son boulot pour emmener l’ASVEL le plus haut possible, autant sur plan sportif sur la scène nationale et européenne, qu’au niveau de la structure et du développement du club en lui-même.

Tony Parker propriétaire des Spurs ? Ça serait assez incroyable quand on connaît déjà la longue et formidable histoire entre le Frenchie et San Antonio. Bon comme ça, ça paraît très loin comme projet mais on a appris au fur et à mesure des années qu’il ne fallait jamais sous-estimer le compétiteur Tony. 

Source texte : Yahoo Sports France

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top