News NBA

James Harden et LeBron James s’expriment à leur tour sur le load management : rouiller sur le canap’, très peu pour eux

On ressortira les déclas quand Kawhi va lockdown LeBron et Harden pendant les Playoffs 2020.

Source image : YouTube

La polémique autour du load management en NBA prend de l’ampleur. Les stars de la Ligue sortent chacun leur tour dans les médias pour donner leur avis sur la gestion des absences de Kawhi Leonard. Le sujet reste flou et épineux. Et c’est au tour de deux anciens MVP de s’exprimer sur la question. 

Toutes les figures de proue de la NBA commencent à se faire entendre sur la situation des Clippers par rapport à la mise au repos de leur franchise player. Micro rappel des faits, Kawhi Leonard avait manqué le premier match d’un back-to-back contre les Bucks de Giannis il y a quelques jours de cela, créant plusieurs vives réactions. La NBA s’était officiellement exprimée en justifiant la mise au repos du MVP des Finales due à des soucis physiques avant d’infliger une amende à la franchise de Los Angeles pour des propos jugés incohérents au moment de justifier le DNP de leur star. Le sujet est tel aujourd’hui que l’on a même eu droit à l’avis du discret Michael Jordan par l’intermédiaire de Steve Clifford. Pareil pour James Harden, la question en vogue du moment est arrivée jusqu’à lui, et l’arrière de Houston a habilement usé de la rhétorique pour offrir sa vision des faits, en tout cas le concernant.

« Est ce que ça vous est déjà arrivé de ne pas me voir jouer en raison de load management ? »

Avec une telle intonation, pas vraiment besoin de chercher la réponse à cette question. La gestion du temps de jeu de Kawhi et celle de Harden semblent même être aux antipodes. En témoigne l’exemple des Playoffs 2018 d’El Barbudo, où ce dernier était arrivé en postseason complètement émoussé physiquement après une campagne de MVP et avait vu son influence amoindrie. Les Raptors de la saison dernière avaient à l’inverse, privilégié le ménagement de The Klaw en régulière pour qu’il puisse tout casser en Playoffs. Nous avons vu le résultat de la méthode.

Plus récemment encore, LeBron James a également mentionné le sujet avec Dave McMenamin pour ESPN. Comme le scoreur de Houston, le King n’a pas directement évoqué la situation autour de Kawhi, préférant donner sa politique personnelle sur la question.

« Si je suis blessé, je ne joue pas. Si je ne le suis pas, je joue. »

Bref, limpide et concis pour le quadruple MVP. Après, la comparaison physique de n’importe quel être humain de la planète avec le cyborg d’Akron ne semble pas réellement judicieuse. LBJ est notamment réputé pour son assiduité all-time sur les parquets depuis qu’il est arrivé en NBA en 2003. A 34 ans, LeBron James parait toujours aussi frais physiquement, et nul doute que les records de longévité font partie de ses objectifs, lui qui souhaite encore jouer dans la Ligue lorsque sa progéniture aura l’âge d’intégrer la Grande Ligue.

Pour résumer, le load management pour Harden et LeBron, c’est non ! En même temps on parle d’un gars qui peut tourner à 36 points de moyenne tous les soirs en trottinant, et d’un autre qui défie les lois de la nature en terme de stabilité et domination physique. Malgré cela, plusieurs franchises ont pour habitude de reposer leurs meilleurs joueurs à quelques jours des Playoffs pour permettre aux organismes de souffler en vue de la future bataille. Il ne serait pas surprenant de voir la tendance se démocratiser.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top