Bulls

Preview Bulls – Pistons : Derrick Rose revient à la maison, et ça c’est toujours un événement

D-Rose is back in the building !

Source image : YouTube

Parmi les nombreuses affiches de ce vendredi, on gardera un œil sur le petit Bulls – Pistons, prévu à 1h du matin à Chicago. Une affiche qui ne fait pas rêver au premier abord mais quand on sait que c’est le retour de Derrick Rose dans la Windy City, eh bien ce n’est pas vraiment la même histoire.

Derrick Rose et Chicago. Derrick Rose sous le maillot des Bulls. Tout le monde s’en souvient. Tout le monde se souvient des exploits du jeune Derrick sous les couleurs de sa ville natale, avec le numéro 1 sur le dos et ses qualités athlétiques venues de Pluton. Le trophée de Rookie de l’Année, son premier All-Star Game, et puis bien évidemment ce titre de MVP, le plus jeune de toute l’histoire de la NBA. En 2011, la Grande Ligue était en plein dans cette hype D-Rose et le présent comme l’avenir semblaient lui appartenir. Mais malheureusement, on a aussi en tête cette image avec Derrick au sol en train de se tenir le genou à la fin d’un match de Playoffs entre les Bulls et les Sixers en avril 2012. Un véritable tournant dans sa carrière, avec le début de nombreuses galères sur le plan physique. Des galères qui ont provoqué des absences prolongées, et beaucoup de frustration chez les fans, notamment après cette déclaration de 2014 quand il avait dit qu’il pensait d’abord à sa vie après le basket alors qu’il était au cœur d’un contrat XXL. Véritable héros à Chicago au début de sa carrière, il a subi un certain nombre de critiques dans la Windy City à cause de ça. Après des hauts et des bas, la relation entre D-Rose et les Bulls s’est finalement terminée en 2016, quand il a été transféré aux Knicks. C’était la fin d’une ère, la fin de huit années de vie commune, la fin d’une histoire qui était faite pour devenir légendaire.

Depuis, Derrick Rose a pas mal voyagé, plus ou moins bien, jusqu’à se retrouver du côté de Detroit, avec qui il va affronter son ancienne équipe de Chicago cette nuit. Sur la dynamique de sa bonne saison dernière à Minnesota, où il a connu une véritable renaissance après avoir pensé à la retraite fin 2017, D-Rose réalise un très joli début de saison dans le Michigan. Sur les cinq premiers matchs des Pistons, Derrick tourne quand même à 20,4 points et 6,2 passes décisives de moyenne en seulement 25 minutes par rencontre, le tout à 55,3% au tir. Difficile de demander mieux, surtout qu’il s’est même montré clutch face aux Pacers il y a quelques jours en inscrivant le panier décisif à 30 secondes de la fin. Le voir à ce niveau-là, ça fait énormément plaisir quand on connaît son parcours compliqué. Et le principal intéressé semble vraiment épanoui, ce qu’il a confirmé récemment via ESPN.

« Je suis passé par beaucoup de choses. Je suis passé par des blessures, j’ai dû faire face à des trucs en dehors du parquet. On m’a mis dans beaucoup de situations et j’ai dû me frayer un chemin pour trouver la place où je me trouve aujourd’hui, c’est-à-dire une place où je suis heureux. »

Bien dans sa peau, bien à Detroit, Derrick Rose voudra aider son équipe à retrouver le goût du succès, le tout dans la salle de ses plus grands exploits. Les Pistons vont en effet tenter de rebondir à Chicago après leur défaite chez les Raptors, tandis que les Taureaux restent eux sur trois revers consécutifs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top