Sixers

Brett Brown voit en Ben Simmons le prochain Défenseur de l’Année : encore un qui veut voler son trophée à Rudy

Ben Simmons

En plus ils ont le même pourcentage à 3-points.

Source image : Youtube

Avec le départ de Jimmy Butler à Miami durant l’été, Ben Simmons va hériter de nouvelles responsabilités cette saison. Encore plus que de devoir prendre à son compte les fins de match tendues, c’est surtout en défense que Brett Brown attend une vraie progression de la part de l’Australien.

Le numéro 1 de la Draft 2016 est avant tout un athlète hors normes. Avec un physique calqué sur celui de LeBron James à qui il est souvent comparé en plus d’avoir été adoubé par le King en personne à de nombreuses reprises, Ben Simmons possède une vision de jeu et un QI basket incroyables après seulement deux ans en NBA. Mais surtout, il possède une taille et une envergure qui lui donnent un sacré avantage face à des Chris Paul ou des Stephen Curry. Du haut de ses 208 centimètres même si sa taille n’a pas encore été ré-officialisée par la Ligue, le Boomer est bien un meneur de jeu et passe son temps à affronter des joueurs avec un bon décimètre de déficit sur lui. Une expérience rapidement devenue la norme à Philadelphie alors que les statistiques ne font que conforter Brett Brown dans son choix avec 16,9 points, 8,8 rebonds, 7,7 passes et 1,4 vol de moyenne sur la saison 2018-19. Le sophomore n’était clairement pas là pour chômer et a bien mérité sa première sélection pour le All-Star Game 2019.

Désormais, avec le départ de Jimmy Butler vers la Floride, Benny aura à coup sûr plus de responsabilités dans la création du jeu et dans les choix décisifs dans le clutch time. Coach Marron va aussi devoir réajuster son système avec une line-up plus grande et une nouvelle association entre Al Horford et Joël Embiid. Dans le backcourt, Simmons devra mener la danse et s’imposer comme l’un des meilleurs chefs d’orchestre de l’Est pour justifier sa prolongation au max de 170 millions de dollars sur cinq ans. Mais il n’y a pas que sa capacité à placer le jeu comme Ricky Rubio et à shooter comme Chef Curry en open gym qui fait plaisir à son coach. Pour lui, l’Australien a, avant tout le reste, les capacités nécessaires pour devenir l’un des meilleurs défenseurs de la Ligue, voire le meilleur. C’est ce qu’il a déclaré au Sixers Wire.

« Vous ne serez peut-être pas d’accord mais je ne pense pas que [son jumper, ndlr] soit LA chose actuellement. C’est important évidement et nous savons ça, surtout aux mois d’avril, mai et juin mais là où je vois le plus de potentiel en lui c’est en défense et je pense qu’il peut devenir le meilleur défenseur de toute la NBA. […] Je pense qu’il doit faire partie d’une All-NBA Defensive Team. Il va encore grandir en tant que leader et meneur de jeu, et je pense que le reste de son jeu va continuer à évoluer progressivement. C’est ce que je lui dis. C’est ce que je pense vraiment et nous allons essayer de continuer à créer un environnement qui lui permettra de grandir dans ce domaine. »

À l’aube de cette nouvelle saison qui commencera le 23 octobre face aux Celtics pour les Sixers, Ben Simmons est très attendu pour prouver à son coach et à tous les fans qu’il a mérité son nouveau contrat. Et pour ça, il faudra bien entendu passer par une défense de fer chaque soir. Mais vu le potentiel du bonhomme, c’est tout à fait dans ses cordes.

Source texte : Sixers Wire

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top