Mavericks

Les salaires des Dallas Mavericks pour la saison 2019-20 : qui va faire des sacrifices maintenant que Dirk n’est plus là ?

Salaires Dallas Mavericks

Il reste toujours quelques millions pour Dirkules si le terrain lui manque trop.

Source image : montage via CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Qui dit nouvelle saison dit nouveaux chèques à faire tous les 30 du mois, et à ce petit jeu-là le comptable des Mavericks doit regretter un peu le départ à la retraite de Dirk Nowitzki. Déjà parce que c’est le plus grand joueur de l’histoire de la franchise mais aussi pour ses petits gestes financiers à chaque renégociation de contrat pour lui faciliter la vie.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

___

Situation financière par rapport au cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 132,627,000$ cette année.
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 109,140,000$ cette année.
  • Avec 120,391,210$ prévus contractuellement cette saison, les Mavericks ont une masse salariale dans la moyenne de la Ligue avec une équipe dont le niveau se situe a priori également parmi les élèves moyens de la NBA. Pas d’anomalie mais pas non plus de quoi sauter au plafond quand on voit certains contrats.
  • La prolongation de Kristaps Porzingis était prévisible mais encore fallait-il que le grand Letton accepte de s’inscrire à Dallas dans la durée. 158 millions de dollars promis plus tard, les Mavericks ont verrouillé leur duo d’Europe de l’Est pour plusieurs années puisque le contrat rookie de Luka Doncic court jusqu’en 2023. Derrière eux, il va surtout falloir accepter de filer 20 millions par saison pendant deux ans à THJ qui a été récupéré dans le trade de la Licorne en provenance de New York. Ensuite, on ne peut pas dire que Donnie Nelson ait fait des folies, préférant entourer du mieux possible son tandem de stars avec un effectif dense et expérimenté.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison suivante : 11

  • Kristaps Porzingis
  • Dwight Powell
  • Delon Wright
  • Maxi Klebber
  • Luka Doncic
  • Seth Curry
  • Dorian Finney-Smith
  • Boban Marjanovic
  • Justin Jackson
  • Isaiah Roby
  • Jalen Bronson
  • Déjà beaucoup de visibilité pour le GM des Mavericks qui va offrir un peu de continuité à Rick Carlisle pour pouvoir construire un nouveau projet solide et gérer au mieux la transition suite au départ du grand Dirk. Quand on voit le temps qu’il a fallu aux Lakers pour se remettre de la retraite de Kobe, on se dit que Dallas est en avance avec un roster équilibré et les visages de la franchise de demain déjà sous contrat pour de longues années. Ils donnent pas des cours de gestion pour les front offices un peu paumés les Mavericks ?

Trois joueurs dans des situations intéressantes cette saison

  • Kristaps Porzingis : son dernier match officiel remonte au 6 février 2018 et pourtant, les Mavericks n’ont pas hésité une seule seconde à lui filer le max pour faire de lui le co-franchise player avec Luka Doncic pour de nombreuses années. Une jolie preuve de confiance qui fait sens après avoir envoyé pas mal de monde à New York avant la dernière trade deadline pour rendre cet échange possible. Mais on ne répétera jamais assez combien ce pari est risqué. Des grands qui se pètent et qui ne retrouvent jamais leur vrai niveau, ça se voit presque tous les ans (coucou DMC). Sans parler des problèmes extrasportifs dans lesquels a été mêlé KP. Autant dire qu’il va falloir cadrer le grand Letton et lui laisser le temps de revenir pour ne pas aggraver son cas avant qu’il n’ait pu faire quoi que ce soit dans sa nouvelle équipe. De son côté, ce contrat lui assure déjà la sécurité financière et c’est toujours bon à prendre, surtout quand on parle de 158 millions de dollars sur cinq ans. A 24 piges, c’est pas dégueux.
  • Dwight Powell : auteur d’une jolie saison dans la peinture texane, il avait activé sa player option à 10 millions de dollars avant que les Mavericks ne lui proposent une prolongation de 33 millions sur trois ans. Un deal gagnant-gagnant pour celui qui devrait être le pivot titulaire de Dallas à partir de la rentrée. On parle pas encore d’un Top 10 à son poste mais à ce prix-là tout le monde est bien content.
  • Justin Jackson : arrivé à Cowboy City dans le cadre de l’échange de Harrison Barnes à Sacramento en cours d’année dernière, double J est toujours dans son contrat rookie et les Mavericks se sont empressés d’activer leur team option à cinq millions de dollars en vue de la saison prochaine. Le potentiel du 15ème choix de Draft n’a pas encore été totalement exploité et Dallas souhaite bien creuser dans ce sens avant de se décider sur son avenir.
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top