Rockets

Tyson Chandler a lâché une anecdote sympatoche sur James Harden : « En 2011, Kobe a annoncé qu’Harden serait son successeur »

Le Black Mamba avait vu juste.

Source image : YouTube

Comme chaque année, lors du Media Day, on a droit à des belles paroles, des belles déclarations, mais parfois aussi des anecdotes sympathiques. Vendredi, c’est Tyson Chandler qui a sorti une belle petite histoire concernant James Harden et Kobe Bryant.

On se rappelle tous de l’été 2011. Vous savez, la période pendant laquelle la NBA était en plein lock-out et où on avait droit à des pick-up games avec les joueurs de la Grande Ligue. Kevin Durant qui plante 66 points au Rucker Park, LeBron James qui brise des arceaux dans différents coins des States, Kobe Bryant qui rentre un buzzer à la Drew League… c’était un peu le feu malgré le nuage noir qui régnait au-dessus de la NBA. Justement, en parlant de Kobe, de lock-out, de 2011 et tout ça, Tyson Chandler a partagé une story vendredi lors du Media Day des Rockets. Une story qui concerne son coéquipier James Harden, qui est devenu un véritable monstre de la balle orange depuis.

« Après un pick-up game, j’étais assis avec Kobe et il était du genre, ‘Il (James Harden, ndlr) sera le prochain après moi’. Je lui ai répondu, ‘Vraiment, tu penses ça ?’. James était jeune à l’époque, et il y avait tellement d’arrières talentueux. Il a dit, ‘Il sera le prochain après moi’. »

On ne sait pas si Kobe Bryant a sorti ça à Tyson Chandler après son buzzer-beater à la Drew League sur la tête de… James Harden, mais on peut dire que le Black Mamba avait vu juste quand on voit le niveau du bonhomme aujourd’hui. Et comme le dit l’ami Tyson, ce n’était pas forcément une évidence. Car en 2011, le Barbu n’avait pas la barbe aussi longue et sortait seulement de sa deuxième saison NBA avec le Thunder. C’était bien avant son explosion à Houston, et c’était même avant son titre de sixième homme de l’année avec Oklahoma City. En 2010-11, Harden avait accumulé des moyennes de 12,2 points, 3,1 rebonds et 2,1 passes décisives. Des statistiques qui n’ont évidemment rien à voir avec celles d’aujourd’hui.

Une fois transféré à Houston en 2012, James Harden a véritablement changé de dimension, passant de remplaçant de luxe à véritable franchise player des Fusées. Il est devenu l’un des meilleurs scoreurs de la NBA, l’un des meilleurs scoreurs de l’histoire même, et a enchaîné les saisons de MVP avec notamment ce Maurice Podoloff Trophy remporté en 2018. Sur le poste d’arrière, il a véritablement pris le flambeau et Kobe a plusieurs fois mis en avant le jeu du Barbu. Maintenant, pour véritablement marcher dans les traces du Mamba, va quand même falloir mettre des bagues au doigt. Parce que les cartons au scoring, c’est très bien, mais les titres c’est beaucoup mieux, et ce n’est pas la légende des Lakers qui va dire le contraire. Désormais âgé de 30 ans, James Harden n’a toujours pas remporté le moindre titre et il a souvent été critiqué pour ses performances en Playoffs. Si Kobe était considéré comme un véritable tueur au sang froid, l’arrière des Rockets est plutôt considéré comme un mec qui ne répond pas vraiment présent dans les moments les plus importants d’une saison. Il va devoir changer ça en portant Houston le plus haut possible cette année, dans une saison qui s’annonce plus ouverte que jamais.

Bien avant qu’il soit une superstar NBA, James Harden avait tapé dans l’œil de Kobe Bryant. Depuis, il a donné raison au Black Mamba en enchaînant les saisons de taré. Reste plus qu’à remporter une bagouze, et le Barbu aura définitivement sa place à la table des meilleurs arrières de l’histoire.

Source texte : Media Day Rockets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top