Mondial

Andrew Bogut se transforme en Didier Drogba et tacle la FIBA après Espagne – Australie : « C’est une putain de honte »

It’s a fucking disgrace !!!!!

Source image : YouTube

Visiblement, Andrew Bogut a eu beaucoup de mal à digérer la défaite des siens contre l’Espagne hier dans la première demi-finale du Mondial. L’intérieur australien a commencé à partir dans des théories du complot en accusant les arbitres et la FIBA, tout en insultant les Espagnols. On en connaît un qui va écoper d’une jolie sanction.

C’est ce qu’on appelle péter les plombs. En France, nous savons tous à quel point c’est rageant de perdre contre les Espagnols au basket. Les Australiens ont vécu cela hier dans un scénario très frustrant, un scénario qui rappelle les pires défaites des Bleus contre l’Espagne. En tête pendant une bonne partie du match, les Boomers n’ont pas réussi à conserver leur avance et sont tombés après deux prolongations face à un énorme Marc Gasol, bien accompagné par Sergio Llull ou encore Ricky Rubio. Et selon Andrew Bogut, la Roja a particulièrement été aidée par les arbitres dans son come-back. D’abord, il y a eu ce geste à la fin du quatrième quart-temps qui annonçait déjà la couleur. Suite à une faute sifflée sur l’ancien pivot des Warriors, qui a permis à Gasol d’obtenir deux lancers francs à huit secondes du buzzer, Bogut a fait le signe de l’argent, genre les arbitres ont été achetés par les Espagnols. Chaud, très chaud de faire ça en pleine demi-finale de Coupe du Monde et juste à côté des arbitres en plus. Heureusement pour lui et son équipe, il n’a pas été sanctionné à ce moment crucial du match car il aurait pu écoper d’une technique. Et puis ensuite, il s’est carrément lâché pendant son retour au vestiaire après la défaite. Attention, langage violent utilisé. Les Espagnols, la FIBA, les arbitres, tout le monde en prend pour son grade.

« Putain d’Espagnols ! Ce sont des voleurs, des tricheurs. J’espère que vous avez enregistré ça avec votre caméra » a-t-il déclaré dans un premier temps, avant d’enchaîner, « Regardez sur Google où se trouvent les bureaux de cette putain de FIBA. C’est une putain de honte. »

Un vrai poète ce Andrew, qui rappelle les grandes heures de Didier Drogba avec Chelsea, quand les Blues s’étaient inclinés en 2009 face aux… Espagnols de Barcelone en Ligue des Champions, également en demi-finale. Ça fait beaucoup de points communs non ? Blague à part, la deuxième partie de sa déclaration risque également de lui coûter cher car il s’attaque directement à la FIBA. Sauf qu’il a visiblement quelques problèmes de géographie le Bogut car le siège de la fédération internationale se situe en Suisse, et non en Espagne comme il le pense probablement, à moins qu’on ait raté un épisode. Il a peut-être confondu avec les bureaux de l’EuroLigue, situés eux à Barcelone. Bon, peu importe, le message général est bien passé et son comportement est inexcusable. Oui, on peut comprendre sa frustration, on est même très bien placés pour en parler. Oui, il y a eu des calls controversés. Et oui, les Boomers sont passés à un cheveu de participer à leur première finale de Coupe du Monde. Mais péter les plombs comme ça, c’est quand même pas le bon exemple à montrer en tant que professionnel.

Andrew Bogut a franchi la ligne rouge à plusieurs reprises et il va évidemment être sanctionné. En attendant, on lui conseille de revoir sa géographie, ça peut toujours servir quand on pète un câble.

Source texte : @Javi_Bets, @jmiklovas

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top