Thunder

Kevin Durant ne sera plus jamais attaché à OKC : trois ans après, le divorce n’est toujours pas digéré

KD et OKC, c’est bien du passé.

Source image : Youtube

Des joueurs qui reviennent là où tout à commencé, on en a vu pas mal dans l’histoire de la NBA. Dans le cas de Kevin Durant au Thunder, on se doutait que l’histoire d’amour ne pourrait pas bien se terminer. La rupture entre la franchise et sa star s’est trop mal passée en 2016, et le Snake confirme qu’il a été dégoûté par la tournure des événements, au point qu’OKC ne fasse plus du tout partie de son cœur.

En 2016, c’était difficile de faire pire comme rupture entre Kevin Durant et Oklahoma City. Après 9 saisons en NBA et 8 à OKC (la franchise était encore à Seattle pour son année rookie), KD prenait une des décisions les plus surprenantes de l’histoire en signant à Golden State. Petit rappel : les Warriors sortaient d’une saison à 73 victoires et venaient de perdre en finale contre les Cavs. Surtout, en finale de Conf, le Thunder avait échoué contre les hommes de Steve Kerr après avoir mené 3-1. Bref, Durant venait de signer dans une superteam alors qu’il était passé tout prêt de la faire chuter, impardonnable pour les fans du Thunder. Et ses anciens adorateurs ont voulu le lui faire comprendre : des maillots brûlés, des insultes à tout va… Une atmosphère bien pourrie qui a visiblement dégoûté KD, comme il l’explique dans une interview pour le Wall Street Journal :

« Je ne serai plus jamais attaché à cette ville à cause de ça. J’aurai peut-être aimé faire mon retour dans cette ville un jour et faire partie de cette communauté et de cette organisation, mais je n’ai plus confiance en personne là-bas. »

Durant n’en veut donc pas qu’aux fans, mais à tout le monde dans son ancienne franchise, puisque personne ne l’aurait soutenu. Sur ce point on n’a pas de mal à le croire quand on voit comment se sont passés ses matchs dans l’Oklahoma avec le maillot des Warriors. Les huées du public, du tête à tête avec Andre Roberson, et une ambiance très froide avec Russell Westbrook ou Steven Adams, on se doute qu’il n’est pas resté pote avec ses anciens coéquipiers. Mais sur ce point, dur de plaindre KD, car il l’a un peu cherché. En soit, la décision de partir à Golden State était déjà la pire possible pour garder sa popularité dans son ancienne franchise, mais le Snake est allé plus loin. Rappelons qu’en 2017, on avait découvert que KD était derrière un compte Twitter qui… critiquait ouvertement ses anciens coéquipiers. Durant décrivait ainsi une équipe faible autour de lui et Westbrook et lâchait des grosses piques sur Billy Donovan, son coach de l’époque. Assez compliqué de vouloir être bien accueilli par ceux qu’on a critiqué. Si Durant ne veut donc pas revenir à OKC, c’est bien possible que l’inverse soit vrai aussi.

Si quelques nostalgiques voulaient revoir Kevin Durant avec le maillot du Thunder un jour, ils risquent d’attendre un moment. Car l’histoire d’amour entre l’ailier et son ancienne franchise semble définitivement s’écrire au passé. Si les réactions lors de son départ étaient peut-être un petit peu excessives, comme souvent quand des passionnés se sentent trahis, la nouvelle star des Nets n’a rien fait pour arranger le tout. Difficile de faire un divorce plus violent entre joueur et franchise.

Source texte : Wall Street Journal

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top