Spurs

Le maillot de Tony Parker sera retiré le 11 novembre : préparez les mouchoirs, parce que là c’est une sacrée page qui va se tourner

Spurs

Notez bien cette date sur votre calendrier.

Source image : YouTube

18. Voici le nombre de saisons de Tony Parker sur les parquets NBA, dont 17 dans la maison Spurs. À San Antonio, TP a tout gagné et a véritablement marqué l’histoire de la franchise texane. Résultat, son maillot sera retiré dès le 11 novembre prochain et sa propre bannière ira rejoindre celles de ses deux compères Tim Duncan et Manu Ginobili au plafond de l’AT&T Center.

Le 11 novembre 2019. Notez bien cette date sur votre calendrier. D’habitude, on commémore tout autre chose que du basket ce jour-là. Mais pour nous, les fans de la balle orange, cette journée aura un sens bien différent cette année puisqu’elle symbolisera la fin définitive d’une histoire qui s’est avérée magique, avec le retrait du célèbre numéro 9 de Tony Parker. Pour une fois, ce n’est pas le Woj ou Shams qui a annoncé la nouvelle, mais Le Parisien. À l’occasion d’un match contre les Memphis Grizzlies, les fans auront l’occasion d’admirer pour la première fois la bannière de TP au plafond de l’AT&T Center, juste à côté de ses deux anciens compagnons de route, Manu et Tim. Les deux hommes qui (pour sûr) seront là pour lancer de magnifiques discours à la gloire de l’ancien meneur du Big Three. Bien évidemment, Gregg Popovich sera là aussi, fier du petit jeune qu’il avait choisi en 28ème position de la Draft 2001. Et pour nous Français qui seront devant nos écrans en pleine nuit, l’émotion sera forcément immense. Parker sera le premier Frenchie à voir son numéro de maillot retiré en NBA, et ce sera un moment incroyable, à n’en pas douter. Aujourd’hui, celui qui était un peu comme notre héros national se concentre sur d’autres projets, mais on imagine que cette cérémonie du 11 novembre va lui ramener d’énormes souvenirs du passé.

Juste pour le plaisir, faisons un petit récap du palmarès de notre numéro 9 préféré. Intronisé rapidement dans le cinq majeur des Spurs (72 matchs commencés lors de sa saison rookie), Tony prend très tôt sa place de meneur dans un collectif dirigé par Gregg Popovich. En 2003, dès sa deuxième saison, il devient champion NBA à seulement 21 piges. Et ce titre n’est de loin pas son dernier. En 2005, 2007 (où il repartira avec le titre de MVP des Finales) et 2014, Tony et la famille de San Antonio remportent encore le trophée Larry O’Brien. La seule finale perdue de Tony reste celle de 2013, face au Heat à cause notamment d’un shoot historique de Ray Allen. Heureusement, TP se console rapidement puisque cette année-là, il nous offre le premier titre de l’histoire du basket français en remportant l’EuroBasket. Avec quatre bagouzes, un trophée de MVP des Finales, un titre de champion d’Europe (MVP du tournoi en prime) et six nominations au All-Star Game (2006-07-09 et 2012-13-14), Tony Parker est tout simplement une légende. Et les légendes, elles terminent sur des bannières.

Tony Parker fait partie intégrante de la dynastie des San Antonio Spurs. Futur premier Français à voir son maillot retiré, son numéro 9 flottera bientôt au plafond de l’AT&T Center à côté de celui de ses potes. Une page se tourne, rendez-vous le 11 novembre, avec des mouchoirs.

Source texte : Le Parisien

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top