Shaqtin a Fool

Tous les épisodes du Shaqtin’ A Fool réunis dans le même carton : le Père Noël est passé en juillet, il ne manque que la dinde

Shaqtin A fool

Si ça c’est parfait pour tenir le choc l’été, franchement on n’y comprend plus rien.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

On ne le répètera jamais assez, les mois d’été sont toujours assez particuliers pour un fan de NBA. La Free Agency, la Summer League, la WNBA, les compétitions internationales c’est parfait, mais il demeure clairement un manque. Ce logo NBA qui hante nos nuits, les Top 10 matinaux, le stress de 3h30 sur le League Pass pour ne rien louper à la nuit en cours… A environ 80 jours de la reprise on vous fait donc un cadeau utile, puisque nba.com a compilé pour vous… tous les Shaqtin’ A Fool EVER histoire de passer le temps, et en se tapant des barres parce que c’est toujours plus agréable.

Si l’on vous dit JaVale McGee (deux fois), Kendrick Perkins, Otto Porter, James Harden, Russell Westbrook, Joel Embiid et Lance Stephenson, vous me dîtes… vous me dîtes… Toujours pas ? MVP du Shaqtin’ A Fool voyons ! Sept phénomènes qui ont rythmé nos réveils depuis maintenant neuf ans et cette idée merveilleuse du non-moins merveilleux Shaquille O’Neal de compiler ce qu’il se fait de pire sur la planète NBA. Du panier contre son camp à la chute au premier rang en passant par un ballon dans la tronche ou un marcher lunaire, impossible de conter ici toutes les histoires offertes par le Shaqtin depuis toutes ces années. Le nombre de cafés recrachés de bon matin ne se compte plus non plus, prouvant que la Grande Ligue n’est pas qu’un laboratoire à highlights mais aussi un championnat qui nous offre parfois des situations ubuesques dont on raffole de plus en plus.

Le Shaqtin’ A Fool est aujourd’hui rentré dans le quotidien de n’importe quel fan de NBA, au même titre qu’un Top 10 ou un money time excitant. Sam Dekker, Larry Nance, LeBron, les têtes de coach, les montages dégueu du Shaq, on sent depuis quelques années les progrès d’un simple délire devenu le rendez-vous incontournable du vendredi matin. Et en ce Saint 30 juillet ? La NBA nous offre donc la possibilité d’absolument TOUS se les retaper, soit environ… 250 épisodes. On a raté de peu la Prepa Math Sup mais voilà qui devrait bien nous emmener jusqu’au mois d’octobre, si toutefois il nous reste assez de larmes de rire à offrir.

Pour passer un moment jovialement jovial ? C’est par ICI que ça se passe. C’est pas vraiment du basket mais ça y ressemble, et nous on valide ça comme Babac valide un verre de Pinot des Charentes.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top