Nets

Kevin Durant a choisi les Nets pour leurs systèmes : voir Jared Dudley sur pick-and-roll, c’est de lard

kevin durant

Ok, on sort !

Source image : YouTube

Maintenant que les Nets ont appris sur Instagram que Kevin Durant a décidé de les rejoindre, ils ont enfin pu rentrer en contact avec le joueur. L’occasion de comprendre pourquoi il avait fait ce choix plutôt qu’un autre.

On a parfois encore un peu de mal à réaliser mais les cartes ont été totalement redistribuées cet été. La Free Agency n’est pas complètement terminée mais elle est déjà all-time et c’est en partie à cause de l’annonce de Kevin Durant de quitter les Warriors pour rejoindre Brooklyn, de l’autre côté du pays. Pourtant, les Nets n’ont pas eu beaucoup le temps d’échanger avec le double MVP des Finales qui a annoncé sa nouvelle destination sur les réseaux sociaux quelques secondes seulement après l’ouverture officielle du marché. On l’imagine bien, le doigt tremblant et prêt à appuyer en attendant impatiemment l’heure. Heureusement, KD a depuis pris le temps de venir rencontrer ses nouveaux employeurs et principalement Sean Marks, le general manager à l’origine de la transformation positive de la franchise ces dernières années. Recruter un joueur sans lui parler est une pratique assez étrange, à moins que le boss du sportif ne maquille le tampering pour ne pas recevoir d’amende. Toujours est-il qu’il n’aurait pas eu besoin de convaincre le numéro 2 de Draft de venir et que c’est lui qui aurait fait son choix tout seul en les observant jouer tout au long de la saison. C’est ce que le GM a expliqué sur WFAN ce mardi en retranscrivant les mots de son nouveau All-Star lors de leur première rencontre suite à sa signature à Brooklyn.

« J’adore votre système et la manière dont vous jouez. J’ai remarqué que vous jouez dur et vous n’êtes jamais à court d’inspiration. On ne pouvait jamais vous prendre à la légère. »

C’est donc probablement en voyant ce bon Jared Dudley venir poser un écran sponsorisé par Cochonou pour Shabazz Napier que le MVP 2014 a dû tomber sous le charme du jeu de l’équipe de Kenny Atkinson. En tout cas, l’arrivée d’un joueur de ce calibre combinée à celle de Kyrie Irving va nécessiter un petit temps d’adaptation pour tout le monde au sein du groupe. L’ancien assistant des Hawks va devoir revoir sa manière de diriger son vestiaire et laisser ses nouvelles stars prendre leurs marques tout en imposant leur propre style. Mais Sean Marks connait bien son entraîneur et ne se fait pas trop de souci par rapport à l’intégration des deux nouveaux arrivants.

« Je pense que tout doit légèrement changer. Nous n’avions pas ce type de talent et les choses vont changer. Il va falloir s’adapter, c’est une évidence. Ils vont devoir montrer l’exemple et installer leur propre culture au sein de l’équipe. Nous devons apprendre d’eux. Ce sont des joueurs d’élite, nous devons prendre tout ce que nous pouvons. […] Je peux vous assurer que Kenny ne va pas changer et qu’il restera lui-même. »

Néanmoins, l’adaptation pourrait prendre un peu plus de temps pour la tige en provenance de la Californie puisqu’il doit encore se soigner suite à sa rupture du tendon d’Achille lors du Game 5 des dernières Finales. A ce propos, le GM s’est voulu rassurant. Les Nets ne presseront pas le retour de leur nouveau franchise player pour éviter à tout prix une nouvelle rechute comme ce fut le cas au moins de juin.

« Je n’ai aucune idée [de quand il reviendra, ndlr]. On ne va certainement pas le presser pour revenir. Il n’y aura rien de tout ça. Nous avons investi bien trop sur lui et nous lui devons bien ça pour l’aider à revenir à cent pourcents. […] Ce sera uniquement sa décision et le classement ne va rien changer à cela. »

Les Nets abordent leur changement de statut de la meilleure des manières possibles. Cela ne nous étonne qu’à moitié de la part d’un front office qui s’est montré particulièrement malin dans la reconstruction express de cette équipe qui fera officiellement partie des contenders pour le titre dès que Kevin Durant sera de retour.

Source texte : WFAN via ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top