Magic

Officiel : Michael Carter-Williams prolonge 1 an à Orlando, on prend les mêmes et on recommence

Michael Carter-Williams

Finalement le soleil, la plage et Disney World ça attire pas mal !

Source image : YouTube - SB Nation

Apparemment, le Rookie of the Year 2014 se plaît bien à Orlando. Arrivé en Floride dans le cadre d’un premier 10-day contract en fin de saison, Michael Carter-Williams est resté et vient de prolonger pour une année supplémentaire au pays de Mickey.

Passé des Rockets au Magic la saison dernière, Michael Carter-Williams a décidé de se sédentariser un petit peu en continuant l’aventure floridienne pour un an. Annoncé comme une star en devenir après sa saison rookie, le meneur aux longs segments a connu une suite de carrière compliquée à la recherche de l’équipe qui puisse l’aider à exposer tous ses talents. Malheureusement, le futur Jason Kidd annoncé par Magic Johnson sur Twitter à l’époque peine à confirmer et ses statistiques ne vont cesser de baisser tout au long de sa carrière chez les pros. C’est dans un transfert qui l’emmène à Milwaukee que la folle histoire s’éteint petit à petit, avant que les blessures se ramènent, comme si le mec n’avait pas déjà assez souffert… La suite du parcours : Chicago, Charlotte, Houston, puis Orlando où il pourra peut-être enfin trouver de la stabilité, et pourquoi pas faire des dégâts pour rattraper le retard. Ses moyennes pour le Magic la saison dernière étaient de 5,4 points et 4,1 passes décisives en sortie de banc. Juste en regardant les stats, on peut déjà se dire que le mec aime bien passer le ballon.

C’est la quatrième signature de John Hammond depuis le début de la Free Agency après Nikola Vucevic qui a rempilé pour 100 millions sur quatre ans , Terrence Ross pour 54 millions sur quatre ans, et l’arrivée d’Al-Farouq Aminu pour un contrat de 29 millions de dollars sur trois ans. Le front office de la franchise à déjà dépensé plus de la moitié de l’argent consacré à cette Free Agency en deux jours, l’objectif étant de construire la suite de l’aventure en surfant sur l’atmosphère positive de l’année dernière avec une septième place à l’Est. C’est aux côtés de D.J. Augustin et de Markelle Fultz que le ROY 2014 devra faire sa place pour obtenir du temps de jeu auprès de Steve Clifford. En même temps, à l’âge de 27 ans, faire le tour du continent n’est pas une très bonne idée quand on sait que les jambes perdent petit à petit leur fougue. Avec cinq triple-double en carrière, Carter-Williams pourra quand même prendre des cours auprès de son coéquipier Markelle Fultz, qui est le plus jeune « triple-doubleur » de l’histoire de la Ligue.

Avec l’ancien de Syracuse, le Magic garde une menace offensive supplémentaire en sortie de banc après la re-signature de Terrence Ross, le but étant de faire une nouvelle apparition en Playoffs, et de pourquoi pas passer un tour. On peut comprendre Michael Carter-Williams, c’est sûr que la vie à Orlando donne envie de rester.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top