Rockets

P.J. Tucker veut continuer avec les Rockets : s’il y en a un qui mérite d’être gracié par Daryl Morey, c’est bien Pops Jr.

P.J. Tucker

Il y a deux têtes de maltesers dans cette équipe, et ce n’est pas celle-là qui pose problème.

Source : YouTube

Quel bordel chez les Rockets ! Encore sorti par les Warriors en Playoffs, Daryl Morey a annoncé que tout l’effectif de Houston était disponible sur le marché des transferts cet été. Désormais, c’est chacun pour soi et P.J. Tucker semble le premier à vouloir gonfler sa bouée pour éviter de couler.

Si l’on parle de bouée, c’est que le navire texan est proche du naufrage. Heureusement pour Chris Paul, son gros contrat fait guise de canot pneumatique. Le 29 mai dernier, Daryl Morey place tout le roster sur le marché. Et quand on regarde les performances en Playoffs de certains joueurs, on se dit qu’ils ont du souci à se faire à l’image de Clint Capela et Cipi Fruit. P.J. Tucker quant à lui, a fortement élevé son niveau de jeu durant la postseason avec 11,4 points, 7,5 rebonds, 1,7 passe et 1,7 interception le tout à 45,6% du parking. C’est quand même ultra-propre pour un role player qui joue avec Chris Paul et James Harden, car le peu de temps où il voit le ballon P.J. essaie de faire de belles choses avec. Surtout, c’est un énorme défenseur sur le poste 4 comme le montrent ses nombreuses steals. Pourtant le bougre ne fait que 198 centimètres, ce qui devrait le contraindre à jouer ailier-fort en Jeep Élite. Mais il faut dire qu’il a un sacré coffre et que se détermination et sa rage font le reste pour faire de lui un as du lockdown. Concrètement, si certains sont responsables de la défaite face aux Dubs, Pierre-Jean Tueur ne l’est pas. Et à 16 millions de dollars pour ses deux dernières années de contrat, ça ne fais pas cher pour le rendement de l’ailier-fort. Alors Daryl Morey va peut-être réfléchir à deux fois avant de le balancer dans un trade, surtout que le principal intéressé souhaite prolonger avec les Rockets selon Kelly Iko, journaliste pour The Athletic.

« Deux proches de P.J. Tucker ont déclaré que le joueur aimerait beaucoup que les discussions autour d’une prolongation de contrat aient lieu dès cet été. »

Toujours d’après l’insider, la franchise serait amoureuse de Tucker au point de vouloir le conserver jusqu’à la fin de sa carrière avec un petit rôle dans le staff pour enchaîner après sa retraite en tant que joueur. Il serait donc incompréhensible de la part de Daryl Morey d’inclure Pops au sein d’un trade tant le joueur a l’air d’être l’âme de cette équipe. Pas sûr non plus que la franchise réussisse à retrouver un 3&D aussi performant dans son domaine. C’est bien le seul qui va faire l’éboueur avec le sourire pour ramasser les cacahuètes de Chris Paul et s’en séparer serait difficilement synonyme de progression.

Dans un groupe prétendant au titre, il faut toujours un mort de faim qui a ce rôle d’energizer à la Draymond Green. P.J. Tucker est le chien fou de Houston et apparaît comme une pièce clé de l’édifice qui conduira la franchise au titre. Alors s’il y a bien deux noms qui semblent intouchables à Space City, ce sont bien ceux de James Harden et de Pijay.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top