One-on-One

Stephen Curry attendu au tournant : Kevin Durant forfait, Klay Thompson blessé, c’est le moment pour tout péter

Stephen Curry

Il y a un titre de MVP des Finales à aller chercher !

Source image : NBA League Pass

Si les Warriors ont réussi à reprendre l’avantage du terrain lors du Game 2 à Toronto, ils sont revenus à la maison avec des bobos partout. Kevon Looney ne jouera plus des Finales, Klay Thompson est sur une jambe et Kevin Durant n’est toujours pas prêt à revenir. Stephen Curry, tu sais ce qu’il te reste à faire.

C’est le moment pour Steph. A 1-1, le Game 3 des Finales NBA 2019 entre les Warriors et les Raptors représente un tournant dans cette série plus que jamais indécise, notamment à cause des nombreuses blessures qui touchent Golden State actuellement. Favori avant le début des hostilités, même en l’absence de Kevin Durant, le double champion en titre est aujourd’hui sérieusement diminué. Certes, DeMarcus Cousins a montré qu’il était bien de retour mais la blessure de Klay Thompson lors de la deuxième manche fait mal, et l’absence de Kevon Looney pour le reste de la série est également un coup dur pour les hommes de la Baie. Et on ne parle même pas d’Andre Iguodala, toujours là pour poser ses couilles sur la table mais qui est loin d’être au top physiquement. Tout ça pour dire que les Dubs vont débarquer devant leur public pour le Game 3 avec une infirmerie bien remplie. Du coup, pour espérer prendre l’avantage pour la première fois dans ces Finales, les Warriors auront besoin des contributions de tout le monde mais surtout d’un Stephen Curry en mode MVP. En effet, on voit mal comment Golden State pourrait arracher cette rencontre sans un Steph des grands soirs, même si les Dubs sont les grands spécialistes de l’expression next man up. Alors ça ne veut pas forcément dire planter 45 pions avec dix tirs du parking, mais plutôt montrer que le Chef à Oakland, c’est lui et personne d’autre.

Les Warriors se retrouvent donc dans une position pas facile, mais c’est aussi une occasion en or pour Stephen Curry de véritablement poser son empreinte sur ces Finales NBA 2019. Le sniper de Golden State a sorti une grosse perf dans le match d’ouverture, mais cette rencontre s’est soldée par une défaite des siens. Et dans le Game 2, où il n’était visiblement pas dans la forme de sa vie (il est même rentré au vestiaire après le premier quart-temps), il a connu un retard à l’allumage avant de faire le job sans pour autant être exceptionnel. En résumé, ce n’est pas le Steph qu’on a vu face à Portland, où il a joué un basket de rêve pendant quatre matchs. Mais les Raptors, c’est autre chose que les Blazers sur le plan défensif. Si l’on excepte le terrible 18-0 encaissé en début de troisième quart-temps l’autre jour, les Dinos rivalisent très bien avec le double champion en titre et ils ont montré qu’ils étaient capables de vraiment gêner les Warriors en attaque, en visant notamment Curry. Par exemple, suite à la sortie sur blessure de Klay Thompson, les Raptors ont utilisé une défense box-and-one à la fin du Game 2, qui consiste à marquer un joueur à la culotte (le meilleur attaquant, Steph en l’occurrence), avec les quatre autres défenseurs qui jouent en zone. Ce style de défense est très rarement utilisé en NBA mais ça a marché puisque les Warriors ont été surpris et sont tombés en panne, complètement perturbés dans leur rythme. Si les Raptors n’avaient pas vendangé en attaque dans les dernières minutes, ils seraient peut-être en tête 2-0 dans cette série aujourd’hui.

Mais avec des si, on refait le monde. La série est à égalité parfaite et le Game 3 à venir s’annonce crucial. Il faudra évidemment surveiller la défense des Dinos sur Curry et les ajustements de Golden State, mais on attend surtout que le Splash Bro prenne les choses en main d’une manière ou d’une autre vu le contexte actuel qui entoure les Dubs. S’il réalise un carton et porte son équipe vers la victoire, il aura fait un pas vers ce titre de MVP des Finales qui lui échappe encore pour le moment. En effet, même s’il a trois bagues dans son armoire à trophées et que c’est tout ce qui compte pour lui, Steph n’a jamais été élu meilleur joueur des Finales alors qu’il est le symbole même de cette dynastie Warriors. Bizarre non ? En 2015, c’est Andre Iguodala qui a raflé la mise lors du premier titre des Dubs, grâce à sa défense sur LeBron James, sa contribution offensive et le changement qu’il a provoqué une fois qu’il a été inséré dans le cinq par Steve Kerr lors du Game 4. Pour beaucoup, Curry méritait plus mais on ne change pas l’histoire. Sur les deux autres titres de Golden State, c’est à chaque fois Kevin Durant qui a été élu MVP des Finales. Logique au regard des perfs de cyborg de KD face au King, même si Steph n’avait pas démérité. Bref, Baby Faced Killer a aujourd’hui l’opportunité de corriger cette anomalie, et la rencontre de cette nuit est celle qui pourrait vraiment faire basculer la série en faveur des Warriors et de Curry.

Avant le retour possible de Kevin Durant lors du Game 4, Stephen Curry a l’opportunité d’envoyer un gros message à la planète basket. On l’attend au tournant, c’est maintenant qu’il doit enclencher l’option Super Saiyan. Pour lui, pour les Warriors, pour tout Oakland. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top