Nets

La photocopieuse achetée par les Nets avec l’argent obtenu en échange de Kyle Korver est HS : la vraie machine, c’est le sniper

Kyle Korver

Même à 38 ans, il est toujours capable de reproduire 30 fois le même tir en une minute.

Source image : NBA League Pass

Le gestionnaire des Nets doit être en PLS après cette terrible nouvelle. La photocopieuse achetée en 2003 avec l’argent récupéré en échange du jeune Kyle Korver a rendu l’âme. On lui épargne le calcul pour savoir combien il aurait pu en acheter si le sniper avait été conservé dans le New Jersey à l’époque.

On le sait, les joueurs n’oublient rien. Surtout pas concernant leur Draft et leurs premiers moments dans le monde impitoyable des professionnels. Draymond Green par exemple est capable de citer dans l’ordre tous les noms des joueurs sélectionnés avant lui en 2012. Une manière comme une autre de puiser sa motivation pour le All-Star issu du deuxième tour de la Draft. Pour Kyle Korver, c’est un tout petit peu plus humiliant que cela. Choisi en 51ème position par les Nets en 2003, il avait tout de suite été échangé à Philadelphie contre un chèque. Jusque-là, rien d’anormal ou de particulièrement choquant si ce n’est le manque de pif des scouts NBA à l’époque et celui du GM du New Jersey qui se privait là de l’un des meilleurs artilleurs de l’histoire de la Ligue. Mais c’est surtout l’utilisation de cet argent qui a mis un coup au beau gosse puisque tous ces billets avaient en fait servi à la franchise à s’offrir une nouvelle photocopieuse. On ne sait pas si le vétéran de 38 ans connaît le numéro de série de la machine par cœur mais toujours est-il qu’il n’a jamais oublié ce manque total de respect de la part de la franchise qui l’a drafté. Invité dans son ancienne université de Creighton ce samedi, il en a profité pour en remettre une petite couche selon Chris Vivlamore d’AJC qui était présent sur place pour recueillir ses propos.

« Kyle Korver a entamé son discours en expliquant qu’il avait découvert que la photocopieuse achetée par les Nets avec l’argent obtenu lors de son échange à Philadelphie le jour de la Draft ne fonctionnait plus. Lui fonctionne encore. »

Kyle Korver se porte bien, merci pour lui. A 38 ans, il a déjà accumulé plus de 75 millions de dollars de salaire depuis le début de sa carrière professionnelle en NBA. Convié au All-Star Game lors de cette saison exceptionnelle des Hawks en 2015, il a atteint les Finales NBA à deux reprises avec les Cavaliers en 2017 et 2018. Désormais de retour dans l’Utah, il s’éclate dans son rôle de vétéran toujours prêt à envoyer une petite banderille du centre-ville avec encore près de 40% de réussite de loin cette saison. Encore sous contrat jusqu’en 2020, il jouera au moins une saison de plus avec le Jazz dans le but de rentabiliser au maximum sa carrière à l’inverse de cette fameuse photocopieuse. Désormais entre de bonnes mains avec Sean Marks, les Nets n’ont pas attendu Billy King pour prendre de mauvaises décisions. C’est évidemment toujours facile de parler plus de 15 ans après mais cela n’empêche que l’on comprend mieux la motivation de l’un des plus grands snipers du circuit. Lorsque l’on voit le cercle gros comme une imprimante Brother, c’est tout de suite plus facile de faire ficelle.

La NBA regorge d’anecdotes en tout genre et celle-ci est particulièrement délicieuse. Il ne faut pas oublier que pour chaque bust il y a aussi un joueur sous-coté qui sort de sa boîte et donne des regrets à tous les GM qui ont nexté son nom à la Draft. Maintenant on sait aussi que Kyle Korver en fait partie.

Source texte : The Atlanta Journal-Constitution

1 Comment

1 Comment

  1. chutney65

    22 mai 2019 à 16 h 54 min at 16 h 54 min

    PRINT ERROR

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top