Celtics

Al Horford serait chaud pour rester à Boston et négocier avec les Celtics : tiens, cette phrase ne marche pas avec Kyrie Irving

al horford

Big Al serait prêt à baisser son salaire de la saison prochaine, à condition qu’il obtienne un contrat sur trois ans.

Source image : NBA League Pass

Possédant une player option à 30 millions de dollars, Al Horford fait partie des nombreux dossiers que devra traiter le manager général des Celtics Danny Ainge cet été. Mais le pivot vétéran serait chaud pour continuer l’aventure à Boston et même faire un effort financier, sous certaines conditions. 

Éliminés des Playoffs il y a quelques jours par une équipe des Bucks largement au-dessus, les Celtics sont face à une intersaison qui s’annonce tout sauf calme. Entre Kyrie Irving qui pourrait faire ses valises, le cas Anthony Davis, la Draft, les situations contractuelles de Terry Rozier (agent libre restrictif) et Marcus Morris (agent libre non restrictif), la player option d’Al Horford et d’autres choses encore, il y a pas mal de dossiers sur la bureau de Danny. Justement, intéressons-nous à ce bon vieux Al, l’un des piliers des Celtics depuis son arrivée en 2016. Le pivot de 33 ans va rentrer dans la quatrième et dernière année de son contrat, estimée à 30 millions de dollars, mais possède donc une player option qui peut lui permettre d’être agent libre non restrictif. Logiquement, étant donné son âge élevé et le montant de son salaire, il serait judicieux pour lui de décliner l’option et empocher les 30 millions qu’il ne recevra nulle part ailleurs la saison prochaine. Cependant, d’après Steve Bulpett du Boston Herald, qui cite une source proche de la ligue, Horford serait prêt à faire une croix dessus, à condition qu’il obtienne un contrat long en retour. En effet, Big Al aurait bien envie de continuer l’aventure à Boston et pourrait ainsi faire un effort financier en demandant moins pour l’an prochain, si dans le même temps les Celtics lui proposent deux saisons de plus sur son nouveau contrat.

L’intérêt pour lui est évidemment de sécuriser son avenir. Il n’est plus tout jeune et a connu quelques douleurs au genou cette saison. Dans le même temps, ça pourrait permettre aux Celtics d’économiser quelques billets verts en vue de la saison prochaine, mais ça signifierait aussi qu’Horford sera sous contrat deux années de plus à 34 et 35 piges, à un salaire qui va quand même peser dans la masse salariale. Il faudra voir si Danny Ainge est prêt à donner un contrat de trois ans à son pivot vétéran étant donné son âgé élevé et ses petits pépins physiques de cette saison, où il a raté 14 matchs au total. Evidemment, si l’on se base uniquement sur le niveau de jeu du bonhomme cette année, on ne peut pas lui reprocher grand chose car Al Horford a encore sorti une campagne exemplaire malgré les galères des Celtics, avec des moyennes de 13,6 points, 6,7 rebonds, 4,2 passes décisives, 1,3 contre à 53,5% au tir, 36% du parking et 82,1% aux lancers francs. Mais comme on dit souvent, la NBA est un business et on sait que ce bon vieux Danny est plutôt dur en affaire. Dossier à suivre donc. En tout cas pour l’instant, le joueur et la franchise n’ont pas encore entamé les négociations et les Celtics ne connaissent donc pas exactement les intentions d’Al Horford.

Sauf grande surprise, on verra Al Horford sous le maillot des Celtics la saison prochaine, reste à voir sous quelle forme. Avec la player option ? Dans la première année d’un nouveau contrat de trois ans ? Réponse à venir cet été.  

Source : Boston Herald

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top